A la uneActualitésPolitique

MUNICIPALES Vincent Bouget dévoile une liste « rouge, rose et verte »

Christian Bastid, Sylvette Fayet, Jo Menut et Vincent Bouget présents sur la liste "Nîmes citoyenne à gauche" (Photo Corentin Corger)

Ce samedi matin, Vincent Bouget, tête de la liste "Nîmes citoyenne à gauche", a présenté en compagnie de Jo Menut, l'ensemble de ses colistiers dans le cadre des élections municipales des 15 et 22 mars prochains. On y retrouve différentes personnalités comme Patrice Prat, Sylvette Fayet, Christian Bastid et même, en dernier, Alain Clary, maire de Nîmes de 1995 à 2001. 

C'est à l'angle de la Rue Racine et de la place Questel devant l'ancienne Bourse du travail, où se réunissaient les syndicats ouvriers, que Vincent Bouget est monté sur l'estrade devant sa permanence. Ce professeur d'histoire géographie, âgé de 40 ans, est la tête de liste de "Nîmes citoyenne à gauche" avec pour première adjointe Jo Menut, membre active de l'Assemblée locale nîmoise.

C'est le secrétaire départemental du Parti communiste français qui a pris le premier la parole avant de présenter son équipe. "On aurait pu en faire deux de liste, les deux auraient été aussi belles", a-t-il d'abord lancé pour faire taire les critiques contre les observateurs qui pensaient qu'il était délicat pour lui de trouver 59 noms. "C'est une liste rouge, rose et verte, qui réunit les radicaux de gauche qui n'ont pas oublié leur valeur, les socialistes qui ont la gauche au cœur et les écolos qui veulent du concret", a-t-il ensuite déclaré.

Place ensuite à l'énumération des colistiers. Le numéro trois était déjà connu, il s'agit de Patrice Prat, ex-député PS du Gard, qui acte donc son retour en politique. Viennent ensuite Corinne Giacometti, élue à la Ville de Nîmes de 1995 à 2001, et Bruno Ferrier, ancien radical de gauche, qui s'est exprimé avec vigueur : "la Gauche a besoin des radicaux mais les vrais, les purs. Nos adversaires ce sont Lachaud, Fournier et le Rassemblement National qui ont mis Nîmes plus bas que terre. Nîmes à Gauche et de suite !" .

Pour Vincent Bouget, la ville de Nîmes ne doit plus prendre de virage à droite (Photo Corentin Corger)

Au sixième rang, on retrouve Sylvette Fayet, battue au second tour en 2014, présidente du groupe Front de gauche. Elle est talonnée par le communiste Christian Bastid, vice-président au Département du Gard, et Marianne Bernede, chef de file du mouvement Génération.s à Nîmes. Déjà annoncé, Pierre-Edouard Detrez, ancien international de rugby (5 sélections) et président du comité départemental, est en neuvième position.

Parmi les autres personnalités, figurent les noms du dessinateur Eddie Pons (13e), du metteur en scène Denis Lanoy (17e), de l'écrivain Mohammad Zaman Hossein Khel (27e) et Alain Clary, pour la symbolique, ancien maire de Nîmes de 1995 à 2001 qui clôture cette liste. Cette dernière est également soutenue par le collectif Nîmes nouvelle page avec pour slogan : "une ville solidaire, écologique et démocratique". Place maintenant à la prochaine étape : la présentation du programme.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité