A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Remontés par les Espagnols de Cuenca, les Nîmois arrachent le nul

Prandi a fait parler sa puissance. (Photo Usam)

Ils ont bien cru revivre le cruel scénario de Mannheim. Impeccables en première période, dominés après la pause, les Nîmois arrachent finalement le match nul grâce à un arrêt de Desbonnet au buzzer (29-29). 

Dans un Parnasse plein aux trois quarts chauffé à blanc et animé par le tifos du Green Kop, l'Usam se présente revanchard après avoir frôlé l'exploit en Allemagne lors de la première journée de la phase de poule de la coupe EHF. À l'image de son dernier match européen au Parnasse contre les Hongrois de Csurgoi, Nîmes démarre tambour battant. S'il faut deux minutes aux Usamistes pour ouvrir le score sur un tir à la hanche de Nyateu, les Gardois dominent nettement le début de match (6-2, 8e), étouffant les offensives espagnoles grâce à une défense agressive.

À la faveur des exclusions d'Acquevillo et Prandi, Cuenca réagit par l'intermédiaire d'Eskericic. Mais deux contre-attaques ratées freinent sa remontée (8-5, 14e). Le match s'équilibre alors et il faut un bon Desbonnet (8 arrêts) pour stabiliser l'écart autour de trois buts. Emmenée par un Sanad en feu, auteur de sept buts en première période dont une superbe roucoulette (25e), l'Usam tente d'accélérer en fin de première période mais se heurte à une belle résistance des Conquenses. Il faut finalement un but de Tobie au buzzer pour que les Gardois regagnent les vestiaires avec une avance de quatre buts, acquise grâce à leur excellente entame de match (17-13, 30e).
Desbonnet, auteur de huit arrêts, a contribué à la bonne entame nîmoise. (Photo Usam)
À la reprise, Alves Ponciano trouve la faille et Ibañez Juan met en échec Sanad. Il en faut plus pour perturber les Nîmois qui réagissent grâce à une défense intraitable et un but en contre de Rebichon. Les deux équipes se rendent coup pour coup et Sanad répond au contre mené par Suarez Diaz (21-17, 38e).

Ibañez Juan arrête tout

Le match prend un tournant à vingt minutes de son terme avec l'expulsion d'Acquevillo pour une troisième exclusion temporaire. Ibañez Juan repousse le tir de Prandi et marque dans le but vide pour ramener Cuenca à un but (22-21, 42e). Et si l'Usam réplique d'un superbe kung-fu de ses ailiers Sanad et Rebichon, les Gardois manquent de maîtrise en défense et Padolus, tout juste entré en jeu se fait exclure deux minutes. La tension monte de plusieurs crans entre Rebichon et Ibañez Juan et Cuenca passe devant à l'approche du money time (25-26, 50e), pour le plus grand bonheur de sa centaine de fans qui donne de la voix.
Et alors que l'Usam semble balbutier son handball à l'image de Sanad en échec à sept mètres face à un portier espagnol chaud comme la braise, Moscariello est expulsé à son tour et Tobie permet par deux fois aux siens de recoller (27-27, 54e). Mais la défense haute de Gallego sur Alves Ponciano n'empêche pas les Conquenses de trouver la faille et de manger le chrono sur chaque attaque, tandis que les Gardois continuent de buter sur un Ibañez Juan euphorique (27-29, 58e).
Et alors que plus grand monde ne voyait comment les Nîmois pouvaient s'en sortir face à des Espagnols truqueurs, les Gardois parviennent à recoller grâce à deux buts de Nyateu et Tobie et un pastis de Desbonnet (29-29, 59e). Cuenca à la possession de la gagne mais Desbonnet sort le grand jeu devant Diaz Mata pour éviter une seconde défaite au buzzer. L'Usam sauve le match nul et prend ses premiers points en coupe EHF.

Boris Boutet

Deuxième journée de la phase de poules de la coupe d’Europe EHF

Le Parnasse. USAM  29-29 Liberbank Cuenca (Espagne) (mi-temps : 17-13). Arbitres : Mihai Marian Pirvu et Radu Mihai Potirniche.

Deux minutes à Nîmes : Acquevillo (9e, 28e, 40e), Prandi (13e), Padolus (43e), Maurice (59e)

Deux minutes à Cuenca : Moscariello (5e, 44e, 52e), Alves Ponciano (14e, 23e), Diaz Mata (35e)

USAM : Baznik (5 arrêts), Desbonnet (12 arrêts) ; Gallego (1), Rebichon (2), Nyateu (5), Dupuy, Guigou (1), Tesio (), Kaabeche, Padolus, Tobie (9), Acquevillo (3), Nieto, Prandi (2) et Sanad (9). Entraîneur : Franck Maurice.

CUENCA : Ibañez Diaz (10 arrêts, 1 but), Maciel (5 arrêts ) ; Dutra Ferreira (8), Vainstein, Doldan (2), Suarez Diaz (4), Lindblad, Moscariello (1), Alves Ponciano (8), Diaz Mata (2), Eskericic (3), Lopez Garcia (1). Entraîneur : Lidio Jimenez Carrascosa.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité