A la uneActualitésEconomie

LE 7H50 d’Ellio Zaouche : « Nous voulons créer les Vendredis du Grau-du-Roi, à l’image des Jeudis de Nîmes »

Restaurateur au Grau-du-Roi depuis 15 ans, Ellio Zaouch a créé une association de commerçants. (photo Boris Boutet)

Patron de la Brasserie de l'horizon depuis quinze ans et propriétaire de deux autres établissements graulens, Ellio Zaouche a créé l'Union des commerçants du Grau-du-Roi dont l'assemblée constitutive aura lieu le 25 février. Il revient sur ses motivations pour Objectif Gard. 

Objectif Gard : Pourquoi avoir décidé de créer une association de commerçants ? 

Ellio Zaouche : L'objectif est de pouvoir parler d'une seule voix quand nous nous adresserons aux politiques. Avec cette association, nous souhaitons également redynamiser l'économie locale aux travers d'événements organisés tout au long de l'année. Car on ne peut plus vivre uniquement avec les cinq mois de l'été.

Comment les autres commerçants ont réagi à votre démarche ?

Plutôt positivement, on sera une cinquantaine de membres. Notre périmètre, c'est le centre-ville. En gros, du Seaquarium au port de pêche et de la gare au front de mer.

Dans quel état se trouve l'économie graulenne ? 

Elle est au plus bas. D'ailleurs, ça fait plusieurs années que les choses se dégradent. La clientèle est là aux beaux jours mais elle a tendance à consommer de moins en moins. L'été, les parkings sont payants jusqu'à 22 heures. Résultat, le soir, les rues sont vides. Il n'y a plus aucune vie. Nous galérons aussi pour loger décemment nos employés saisonniers. Ils ne demandent pourtant pas des lofts avec vue sur la mer. Mais pour tous ces problèmes, les politiques se renvoient la balle. On a l'impression de ne pas être entendus.

Créer cette association en pleine campagne pour les municipales n'est pas anodin... 

C'est sûr que c'est le meilleur moment. Nous avons accès à tous les candidats. D'ailleurs, quand on discute avec eux, ils disent tous nous comprendre et vouloir nous aider. On jugera sur les actes. Ils seront présents à notre assemblée constitutive le 25 février. Tous, sauf Robert Crauste, le maire sortant. Même si nous nous sommes engagés à ne pas faire de politique, il nous a dit que la période électorale rendait difficile sa venue. Nous serons par contre soutenus par l'UMIH, le syndicat hôtelier, et la Chambre de commerce et de l'industrie (CCI) du Gard.

Avez-vous déjà des projets en tête pour redynamiser l'économie locale ? 

Il faut des événements de grande envergure pour faire venir du monde tout au long de l'année. À l'horizon 2021, nous aimerions créer les "Vendredis du Grau-du-Roi", à l'image des "Jeudis de Nîmes". Il s'agira d'un marché en soirée sur Port Camargue, le centre ville et le Boucanet, pour bien démarrer le week-end. L'idéal serait que l'événement s'étale sur toute l'année, sauf peut-être l'été où le monde est là, quoi qu'il arrive. L'objectif, c'est d'attirer dans les rues ceux qui viennent au Grau-du-Roi passer le week-end dans leur résidence secondaire. Pour cela, nous envisageons de faire participer les associations locales pour animer la Ville. La municipalité devra elle aussi nous aider en sonorisant les rues pour qu'il y ait une ambiance musicale. Ce projet pourrait, je crois, redonner un élan aux commerçants qui ont du mal à vivre en dehors de la haute saison.

Propos recueillis par Boris Boutet

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité