ActualitésPolitique

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Le candidat Florent Lemont fait un tour à vélo pour promouvoir les déplacements doux

Florent Lemont  (au centre) et son équipe, à vélo, à l'entrée du pont du Royaume, ce dimanche 16 février. (Marie Meunier / Objectif Gard)

De l'autre côté du Rhône, à Avignon, les cyclistes professionnels s'élançaient pour la 4e étape du Tour de Provence ce dimanche 16 février. Tout près, à Villeneuve-lez-Avignon, Florent Lemont, tête de liste de "Union citoyenne" se prêtait à un tour d'une autre nature. Une action de campagne, certes, mais toujours juché sur les pédales.

Avec toute son équipe, ils ont sorti les bicyclettes pour sillonner Villeneuve et promouvoir "les déplacements doux". Ils ont fait un arrêt à l'entrée du pont du Royaume là où Florent Lemont espère voir un jour une passerelle accolée à l'ouvrage et se poursuivant jusqu'au pont Daladier, dédiée aux vélos et aux piétons. Alors que le maire de la commune, Jean-Marc Roubaud, était encore président du Grand Avignon, Florent Lemont, également conseiller communautaire, s'était "prononcé pour le tramway" demandant en contrepartie qu'il "s'engage pour cette passerelle attenant aux deux ponts". Aujourd'hui, le candidat d'"Union citoyenne" parle d'un "engagement rogné". Une fois les élections - qui sont aussi intercommunales - passées, il compte bien "remettre le sujet sur la table".

Le candidat, qui a rallié La République en marche en 2017, a marqué en vert sur ses tracts "Pour une alternative forte et durable". Il a organisé une grande consultation en juillet et l'environnement et le transport sont ressortis comme des thèmes centraux. En 2014, lors des précédentes élections, Florent Lemont s'était déjà présenté avec un programme "fortement positionné pour des projets plus écologiques".

La campagne 2020 est dans la même veine. "Dans son programme de 2014, le maire parlait de "création de pistes cyclables chaque fois que c'est possible". La voie de l'ancienne poste, quand elle a été refaite, c'était possible. Elle était assez large pour être divisée en deux et pour créer une piste cyclable à part entière plutôt que deux bandes de peinture étroites. Bien sûr, il faut revoir le plan de circulation", analyse Florent Lemont, qui ajoute : "Il n'y a pas une seule piste digne de ce nom dans Villeneuve."

Monique Novaretti, conseillère régionale et aussi dans l'équipe de campagne, qualifie Villeneuve de "zone noire" pour les cyclistes selon une étude du Département. Florent Lemont reproche aussi au maire et à son adjointe, Pascale Bories, candidate de la majorité sortante, de ne pas avoir insisté pour faire passer la ViaRhôna rive droite et donc côté Gard.

Le candidat d'"Union citoyenne de Villeneuve" se voit bien amorcer un chantier pro-cycliste d'une vingtaine d'années : "Si Jean-Marc Roubaud l'avait commencé quand il avait été élu en 1995, ce serait déjà fait." Il faut dire que l'écologie était moins en vogue. Et le dénivelé de la ville ne facilite pas les choses. La tête de liste de "Union citoyenne" imagine un ensemble de voies cyclables qui se rejoignent ; une faisant la jonction entre la route de Pujaut et celle d'Aramon et une autre du pont Daladier à la route de Rochefort. Il imagine l'aménagement de 4 km pour les vélos et les piétons à réaliser sur plusieurs mandatures. Va falloir changer de braquet.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité