ActualitésSociété

GARD Risque chimique : comment les pompiers et agents de Veolia gèrent-ils une crise ?

Les pompiers du Sdis 30 et les agents de Veolia en exercice de simulation de crise à Saint-Martin-de-Valgalgues mardi dernier. (Photo DR/)

Les pompiers du Service départemental d'incendie et de secours du Gard (Sdis 30) et les équipes de l’activité Eau de Veolia ont réalisé le mardi 11 février dernier, un exercice de crise à Saint-Martin-de-Valgalgues. Objectif : tester les bons réflexes des participants et gagner en efficacité.

Le scénario de l’exercice a débuté par une simulation d’accident routier, avec un véhicule qui venait percuter un poste de relevage des eaux usées. Des ​sapeurs-pompiers spécialisés en risque chimique (*) ​et les agents d’astreinte de Veolia ont été prévenus en temps réel. Il n'aura fallu que huit minutes pour que les deux équipes se retrouvent sur place. Très vite, tout s'est enchaîné dans le calme et avec efficacité. Chacun connaissait son rôle et disposait des informations et matériels adéquats.

Par exemple, avant de pénétrer dans le bâtiment, les sapeurs-pompiers avaient besoin de savoir ce qu’ils allaient trouver afin de choisir le meilleur équipement et d’être eux-mêmes en sécurité. Veolia a pour responsabilité de ​transmettre immédiatement la fiche de sécurité de l’ouvrage avec des données précises comme la disposition des lieux et des accès, le fonctionnement des ouvrages ou encore la localisation et le type de produits chimiques utilisés. Un document qu’elle élabore pour tous les ouvrages. Une mesure du débit de fuite et un prélèvement se sont déroulés sans encombre avant d’achever l’exercice en s’assurant de l’efficacité des procédures.

Exercice grandeur nature

« P​our moi le bilan de cet entraînement est positif car il met en avant les interactions des différents intervenants et prouve que les réflexes de co-activités se sont bien développés au fur et à mesure des différentes manoeuvres mises en oeuvre ensemble depuis deux ans​ »​, explique le capitaine Cédric Martinez du centre d'incendie et de secours de La Grand'Combe.

« Des mesures sont prises par Veolia pour maîtriser les risques chimiques et faire face à tout type d’événement. Il est essentiel d’éprouver nos procédures par des exercices grandeur nature en coordination avec les Sdis départementaux : fiches sécurité constamment mises à jour, rapidité d’intervention, vérification du matériel, bonne coordination entre nos services et les pompiers »​, conclut Jean-François Gosset, directeur des opérations Veolia du territoire Gard-Lozère.

*Dans les réseaux d’eaux usées, il est courant que se forme de l’H​2S​. Ce gaz peut être dangereux pour les agents intervenants sur les canalisations et les postes de relevage. Il est aussi à l’origine d’odeurs désagréables pour le voisinage. Un traitement efficace consiste à employer du « Nutriox », un produit chimique à base de nitrate de calcium, qui sert à éviter la putréfaction et le dégagement d’H​2S​ . Son utilisation est donc essentielle pour la sécurité des agents et le confort des riverains. Comme tout produit chimique, son emploi fait l’objet de précautions.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité