Actualités

TÉLÉVISION L’Amour est dans le pré à la rencontre de trois agriculteurs de notre région

Karine LE MARCHAND Photo DR M6

Depuis 15 ans, l'émission L'Amour est dans le pré sur M6 va chercher à travers les campagnes françaises les cœurs esseulés pour leur offrir la chance de peut-être rencontrer le grand amour. Pour cette édition 2020, les équipes de télévision seront dans notre région à la rencontre de Mathieu, David et Paul-Henri.

Pour cette nouvelle saison, la présentatrice Karine Le Marchand vous emmène ce lundi 24 février 2020 à 21h05 sur M6 à la rencontre de 13 célibataires, afin de vous présenter leur quotidien et recueillir leurs témoignages.

Passionnés par leur métier mais souvent trop isolés pour faire des rencontres amoureuses, les treize célibataires, onze hommes et deux femmes, âgés de 37 à 63 ans, n'ont pour autant pas abandonné l'idée de trouver l'âme sœur. Grâce à L'amour est dans le pré, une chance unique se présente avec l'espoir de briser la solitude et de réaliser leur rêve de vie à deux !

Photo DR M6

Ce sera peut-être le cas de cet ancien étudiant en finances, Mathieu, 44 ans, éleveur de taureaux de Camargue.

Employé d’un grand groupe de vente de produits pétroliers pendant 6 ans, puis à la tête de trois restaurants et deux salons de coiffure pendant 13 ans, Mathieu a eu mille vies avant l’élevage de taureaux. C’est en 2016, à la suite de plusieurs désillusions qui le mènent au burn out, qu’il décide de tout plaquer pour rejoindre un ami, lancé dans cette nouvelle aventure. La meilleure décision de toute sa vie.

M6 présente Mathieu comme "un homme passionné et très expressif, qui parle beaucoup avec les mains, s’emballe, rigole... Célibataire depuis un an et demi, il a eu plusieurs histoires de 2-3 ans mais aucune plus forte que son premier amour il y a 20 ans. Aussi passionné dans la vie que dans son travail, Mathieu recherche une relation fusionnelle avec un homme viril et au caractère bien trempé. Porteur du gêne de la maladie de Cadasil, sans en être affecté, Mathieu a envie plus que personne de croquer la vie, avec un compagnon prêt à s’engager avec lui. Il souhaite fonder une famille et ce n’est qu’à deux qu’il se sentira prêt à sauter le pas d’avoir un enfant. Fidèle depuis plus de 10 ans à “L’Amour est dans le pré”, qu’il regarde tous les lundis avec sa mère, l’histoire de Thomas (saison 13) l’a définitivement convaincu de s’inscrire à l’émission. Trouvera-t-il lui aussi le grand amour ?"

Mathieu exprime ses motivations de participation à l'émission : "J'aimerais un frère, un mari et un amant. J'ai besoin de partager des choses pour vivre des moments extraordinaires"

Photo DR M6

Autre candidat dans notre région Occitanie, David, 49 ans, arboriculteur, maraîcher, trufficulteur et héliciculteur.

Agriculteur depuis 1991, David a repris l’exploitation familiale où il cultive pommes, poires, cerises, pêches, nectarines, raisins, kiwis et coings. Il possède également un élevage de 50 000 escargots et quatre hectares truffiers. Toutes ses productions sont vendues sur les marchés et en vente directe dans son magasin. David a eu deux grandes histoires d’amour dans sa vie qui lui ont offert trois beaux enfants qu’il aime par-dessus tout : une fille de 13 ans, un fils de 11 ans dont il a la garde et Lola, 22 ans, à l’origine de son inscription à l’émission. Célibataire depuis 7 ans, il n’est plus tombé amoureux depuis, malgré quelques rencontres.

"David est un épicurien très entouré, qui aime sortir et passer du temps avec ses amis. Tous louent sa joie de vivre, sa gentillesse et son humour. Sportif et doté d’un grand cœur, David a tous les atouts pour rendre une femme heureuse mais sa timidité l’en empêche. Il aimerait sortir de la solitude et rencontrer une femme vivante, pétillante, ouverte et sociable, aimant la nature et le sport. Son rêve : construire une nouvelle maison au milieu de ses chênes truffiers pour vivre heureux à deux."

David : "J'ai un grand coeur. Si je rencontre quelqu'un, je pense que le jour où je lui dirai je t'aime, elle pourra avoir confiance."

Photo DR M6

Enfin, toujours dans notre région, on retrouve Paul-Henri, 38 ans, éleveur de vaches allaitantes, de chevaux et de volailles.

Fils et petit-fils d’agriculteurs, Paul-Henri a repris la ferme familiale il y a 6 ans et n’échangerait la liberté que lui offre son métier pour rien au monde. Éleveur de vaches allaitantes, il a diversifié son activité ces dernières années et possède aussi désormais des chapons vendus localement et des chevaux. Paul-Henri est un homme entier, honnête et fidèle avec un caractère bien affirmé. Épicurien, sociable et un peu fanfaron, il aime beaucoup plaisanter mais cache une sensibilité qu’il a du mal à dévoiler. Ses collègues agriculteurs qu’il aide de temps à autre, louent sa gentillesse et son altruisme. Paul-Henri a eu trois relations significatives dans sa vie.

"Si avec son physique de rugbyman et son sourire, Paul- Henri n’a pas de mal à rencontrer des copines, il désespère néanmoins de trouver celle qui lui correspondrait. Il souhaiterait rencontrer une femme dans la trentaine, féminine et avec du tempérament, qui aimerait surprendre et être surprise. Il voudrait également une compagne qui puisse comprendre son métier et ses contraintes. Paul-Henri n’imagine pas sa vie seul et rêve de construire une relation forte avec celle qui partagera sa vie, avoir des projets, voyager, prendre du temps pour sortir et peut-être même avoir un deuxième enfant."

Paul-Henri : "J'ai du mal à rencontrer la bonne. Je tombe sur des femmes qui ne veulent pas d'enfants, d'autres qui en ont déjà, d'autres qui ne veulent pas s'engager. C'est compliqué."

Pour envoyer vos courriers aux agriculteurs : L'Amour est dans le pré – TSA 21234, 75070 Paris Cedex 02 ou par mail sur 6play

N'oubliez pas de joindre des photos récentes et de bien préciser le nom de l'agriculteur.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité