A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM La flamme est toujours vive

La défense nîmoise a été encore une fois solide à l'image de la belle prestation de Rémi Desbonnet (Photo Louise Boo)

Grâce à son succès 30-28 à Holstebro, l'USAM a encore un enjeu dans cette coupe EHF et recolle au classement à Cuenca qui reçoit demain le leader Rhein Neckar. Une première victoire acquise dans cette compétition dont le scénario est similaire à celle enregistrée face à Aix, mercredi. 

La troisième rencontre a été la bonne pour l'USAM qui tient enfin sa première victoire en phase de poules de l'EHF après avoir battu Holstebro (30-28) au Danemark. Une partie que l'USAM a globalement dominé avant de se faire rejoindre au milieu de la deuxième période et de faire la différence juste avant le money time pour s'imposer d'une courte tête. "C'est le même scénario que face à Aix. On a le match en main mais après la pause on est plus attentiste et c'est eux qui nous ont fait reculer", commente Julien Rebichon après coup.

Comme en Lidl Starligue l'entame est intéressante avec une défense qui se fait remarquer d'entrée par sa solidité en permettant à Desbonnet de récupérer plusieurs ballons (2-5, 6e). Deux fois consécutivement, ces offrandes sont transformées par Sanad, parti fort et qui finit meilleur buteur de l'après-midi (9/13). L'Égyptien n'est pas le seul a être efficace offensivement, à l'image de Tobie sur son côté droit qui parvient souvent à trouver une fenêtre de tir.

L'Égyptien Mohammad Sanad a terminé meilleur buteur de la rencontre avec neuf réalisations (Photo Louise Boo)

Grâce à ce premier acte abouti, Nîmes rentre avec trois buts d'avance à la pause (11-13, 26e). Avant de vivre un retour des vestiaires compliqué. Un peu plus agressifs, les locaux recollent au score et prennent même l'avantage, brièvement (20-19, 41e). "On se fait peur. Il faut que l'on évite à chaque fois de jouer avec le feu parce que ça nous a coûté la Coupe de France à Aix et le match à Rhein Neckar. Après la pièce est tombée du bon côté et la victoire est méritée", analyse le capitaine gardois.

Comme face à Aix, la Green team a fait le dos rond pendant ce temps faible avant de relancer la machine pour faire craquer son adversaire. Maintenue dans les débats en grande partie grâce à son dernier rempart, auteur d'une performance de haut vol qui termine avec 16 arrêts au compteur. Parmi les autres prestations individuelles à souligner celles des hommes forts des dernières minutes : Tobie et Gallego, qui a parfaitement négocié le peu de temps de jeu qui lui est donné (25-28, 57e).

Gallego, le joker gagnant

"Il ne vit pas cela comme de la concurrence. Je souhaite à n'importe quel entraîneur d'avoir ce joueur. Il a été précieux", confie le coach nîmois au sujet de son pivot auteur des deux derniers buts gardois. Une rencontre maîtrisée avec encore ce petit quart d'heure après la reprise qui vient ternir la copie rendue. "Il faut peut-être mieux organiser les rotations en fin de première période pour gommer cette empathie, propose Franck Maurice qui se réjouit de l'application des consignes de jeu par ses joueurs, Holstebro n'a pas pu exprimer ses points forts."

O'brian Nyateu et les siens espèrent terminer leur travail au Parnasse samedi prochain (Photo Louise Boo)

Après ce succès on attend forcément des Verts qu'ils remportent cette double confrontation en étant autoritaires au Parnasse samedi prochain (20h45) face à ces mêmes Danois. Mais avant, retour au championnat mercredi (20h45) à domicile face à Dunkerque pour un huitième match en 26 jours. D'où l'importance de la récupération avec un staff qui ne ménage pas ses joueurs et qui a imposé un décrassage général dès le coup de sifflet final. Mais comme le dit justement Franck Maurice pour le mot de la fin : "la fatigue est moins importante car la victoire est le meilleur outil pour la récupération." 

De Holstebro, Corentin Corger

Coupe EHF. 3e journée. TTH Holstebro - USAM 28-30. Grakjaer Arena (mi-temps : 13-16). Arbitres : MM. Nabokau et Kulik (Biélorussie). Avertissements à Holstebro : Porup (4e). Deux minutes à Holstebro :  Meklenborg (14e), Enderleit (34e). Avertissements à Nîmes : Tobie (6e), Nyateu (17e), Dupuy (22e). Deux minutes à Nîmes : Dupuy (27e), Tobie (36e).

Holstebro : Gade, Frandsen; Kofoed, Mikkelsen (3/3), Damgaard Espersen, Lindholt, Bramming (2/2), Bay, Enderleit (4/12), Kildelund (4/4), Meklenborg (8/11), Porup (6/9), Balling Christensen (1/6), Sorensen. Entraîneur : Claus Uhrenholt. 

USAM : Desbonnet (16/44), Baznik (0/1); Gallego (3/3), Rebichon, Nyateu (4/8), Formeau, Dupuy (1/1), Guigou, Tesio, Kaabeche, Padolus, Tobie (6/7), Acquevillo (1/1), Nieto (1/2), Prandi (5/8), Sanad (9/13). Entraîneur : Franck Maurice. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité