A la uneActualitésFootballHandballNîmes OlympiqueSports GardUSAM

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce lundi 24 février

L'essentiel de l'actualité sportive gardoise en cinq infos !

Nîmes Olympique

Après son expulsion, Briançon sera suspendu vendredi contre Marseille (Photo via MaxPPP)

Sans Briançon ni Miguel contre Marseille. Stéphanie Frappart, l’arbitre de Rennes – Nîmes, a vu rouge quand Anthony Briançon a fait une faute sur Camavinga (53e). Le capitaine Nîmois a donc été expulsé. Cela a eu bien sûr un grand impact sur la rencontre que les Brettons ont fini par gagner à 11 contre 10. Mais il y a une autre conséquence à cette sanction, puisque Briançon sera automatiquement suspendu pour la réception de l’Olympique de Marseille vendredi au stade des Costières. Le Nîmes Olympique sera également privé de Florian Miguel, pour accumulation de cartons jaunes (voir La minute sport du 17 février). Au Roazhon Park, les Crocodiles ont reçu leur sixième carton rouge de la saison après Briançon et Martinez lors de Nîmes – Nice 1-2, Miguel lors de Strasbourg – Nîmes 4-1, T. Valls et Paquiez lors de Nîmes – Lyon 0-4. Le point commun de ces rencontres est qu’à chaque fois que Nîmes est sanctionné d’un carton rouge, il s’incline. À noter aussi que cinq cartons rouges ont été distribués lors des cinq dernières rencontres du Nîmes Olympique.

Le but le plus rapide de la saison signé Nolan Roux [Photo MaxPPP]
Roux l’ultra rapide. En ouvrant le score dès la 34e seconde de la rencontre entre le Stade Rennais et le Nîmes Olympique, le Crocodile Nolan Roux a inscrit le but le plus rapide du championnat cette saison. Mais l’attaquant n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà fait mieux. En janvier 2013, sous le maillot de Lille, il avait fait trembler les filets à la 21e seconde du match face à Nancy (2-2). Le Nîmois est le seul joueur de Ligue 1 avoir réalisé cet exploit à deux reprises. Jusqu’à présent, cette saison, le but nîmois le plus rapide était l’œuvre de Zinédine Ferhat. L’Algérien avait ouvert le score dès la 2e minute contre Brest (3-0) lors de la quatrième journée.

Le but encaissé en fin de match contre Amiens coûte très cher aux Nîmois (Photo Anthony Maurin).

Un dernier quart d'heure prolifique. Quand on assiste aux matches du Nîmes Olympique cette saison, il ne vaut mieux pas partir avant la fin. C’est dans cette période où le plus de buts ont été marqués. Sur 12 des 26 rencontres des Crocodiles en Ligue 1, les filets ont tremblé dans les ultimes minutes. Les Nîmois ont marqué sept buts : Denkey (2), Briançon, Benrahou, Martinez et Koné (2) et en ont encaissé autant. Cet équilibre se retrouve dans la balance des points puisque les joueurs de Bernard Blaquart ont arraché trois points (un à Monaco lors de la 3e journée et deux contre Angers pour la 25e journée) dans le dernier quart d’heure et ils en ont laissé échapper trois (dont un hier). Même si ces chiffres ne sont ni bons ni mauvais, il y a un but qui a de lourdes conséquences, celui encaissé par Nîmes face à Amiens, dans le temps additionnel de la 10e journée. Car sans ce but du 1-1, le Nîmes Olympique serait aujourd’hui 15e avec deux points d’avance sur le barragiste et surtout sept sur le 19e, Amiens. Dommage.

Michaël Guigou et les siens fiers de montrer leur billet pour Francfort avant d'apprendre finalement que le vol était prévu pour le lendemain (Photo Corentin Corger)

USAM Express. Vainqueurs de leur premier match en phase de poules en Coupe EHF samedi après-midi à Holstebro (28-30), les Usamistes ont connu un retour compliqué du Danemark. Pourtant tout partait bien dimanche matin après avoir rallié en bus l’aéroport de Billund et Amsterdam en avion. Avant la mauvaise surprise et le vol en direction de Marseille annulé à cause des conditions météorologiques. Un vent violent notamment ressenti lors de l’atterrissage dans la capitale hollandaise. Difficile de trouver rapidement un vol de secours pour une délégation de 25 personnes pressée de rentrer à Nîmes le soir même comme cela était initialement prévu. Avec des joueurs prêts à prendre le volant de mini-bus pour regagner le Gard et à vivre l’aventure USAM Express, une adaptation nîmoise de la célèbre émission « Pékin Express » diffusée sur M6. Ce qui n'était pas forcément partagé par le staff. Cependant, un créneau pour Marseille était trouvé via une escale à Francfort mais daté… du 24 février ! N’ayant pu trouver une autre solution, les Usamistes ont été contraints de dormir à Amsterdam au Park Plaza sans leurs bagages restés à l’aéroport mais avec la victoire en poche histoire d’atténuer ce retour compliqué.

Bientôt à la maison ! Partis depuis jeudi matin, les Verts ont donc goûté aux joies et aux désagréments des déplacements européens avec cette nuit supplémentaire passée loin de chez eux. Un foyer qu’ils vont retrouver ce soir vers 20h après avoir embarqué dans deux avions depuis Amsterdam et Francfort puis atterri dans la cité phocéenne. Un nouveau périple qui ne facilite pas la récupération à 48h d’affronter Dunkerque mercredi au Parnasse (20h45) pour la 17e journée de Lidl Starligue. Un gymnase que les hommes de Franck Maurice retrouveront, comme c’était prévu, dès ce mardi matin à 10h pour une séance vidéo (30 minutes) puis un entraînement. La veille de disputer un huitième match en 26 jours.

Etiquette

3 réactions sur “LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce lundi 24 février”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité