A la uneFaits Divers

NÎMES Un stock d’armes et de munitions découvert chez un particulier

(Photo d'illustration)

"Il y avait un stock composé de dizaines d'armes et de munitions", indique le procureur de la République de Nîmes, Éric Maurel. Une information judiciaire est ouverte pour "dépôt d'arme et de munition", confiée à un juge d'instruction de Nîmes.

Mardi 25 février, les enquêteurs du commissariat de Nîmes se déplacent et perquisitionnent quartier de la cigale chez un particulier âgé d'une cinquantaine d'années, en garde à vue pour des violences conjugales présumées. La police craint que cet homme ne possède une arme qu'il pourrait utiliser dans un cadre familial ou privé.

En arrivant sur place, les policiers découvrent une cachette en béton enterrée, un silo souterrain dans lequel le propriétaire des lieux dissimule un arsenal. Une sorte de bunker avec armes, fusils de chasse, grenades, obus, en cours d'expertise...

Le parquet de Nîmes a réclamé la détention provisoire du mis en examen, le juge d'instruction a décidé un placement sous contrôle judiciaire en attendant la poursuite des investigations. Le parquet a fait appel de la décision de remise en liberté.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité