ActualitésPolitique

MUNICIPALES Patrick Malavieille présente liste et programme à La Grand’Combe

Patrick Malavieille entouré de son équipe. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Patrick Malavieille entouré de son équipe. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Vendredi 28 février, lors d’une réunion publique, le maire sortant, Patrick Malavieille, a dévoilé les membres de sa liste « Osons La Grand’Combe » et son programme pour le mandat à venir.

La salle Marcel-Pagnol était bien remplie, vendredi soir, pour découvrir les visages de la liste tirée par Patrick Malavieille et écouter les propositions de l’équipe pour les six années à venir. Alors que tous les colistiers étaient déjà sur la scène, il ne manquait plus que le maire qui a fait une entrée fracassante par l’allée centrale du public. Avec la musique « Toi plus moi » en fond – et à fond ! – une grande partie des habitants présents s’est levée pour applaudir Patrick Malavieille, qui a pris le temps de serrer des mains et de faire quelques bises avant d’arriver, plus conquérant que jamais, sur l’estrade.

D’abord, place à la présentation des 31 candidats, soit 15 femmes et 16 hommes, représentatifs « d’une nouvelle équipe renouvelée à 40% qui est plus que jamais ouverte à la jeunesse, à la diversité, aux citoyens et à toutes les sensibilités », commence celui qui n’a jamais caché son intention de repartir seulement pour la moitié d’un mandat, avec l’intention de passer le relais à Laurence Baldit en 2023.

Pas d’augmentation des impôts locaux

Dès les premières phrases de son discours, Patrick Malavieille défend bec et ongles sa ville « qui mérite mieux que la stigmatisation, le mépris ou le dénigrement » avant d’entrer dans le vif du sujet : le programme. Déjà, l’élu communiste s’engage à « ne pas augmenter les impôts locaux ». Ensuite, plusieurs volets sont abordés, comme celui de l’information et de la communication. En plus de rouvrir la mairie le samedi matin (dès le mois d’avril), les habitants seront davantage concertés « avec l’organisation de rencontres publiques avant chaque projet », promet le maire sortant.

Sur la question cruciale de l’emploi, la liste « Osons La Grand’Combe » mise sur l’ouverture de l’Épide (Établissement pour l’insertion dans l’emploi) dont l’ouverture est annoncée en 2021. « 150 jeunes seront accompagnés chaque année et 54 emplois seront créés », précise Patrick Malavieille. Impossible de ne pas évoquer également le Parc régional d’activités économiques Humphry Davy avec l’installation à venir de l’entreprise de BTP Jouvert et de SNCF réseau « qui arrive avec 50 créations d’emplois. »

Focus ensuite sur le cadre de vie et la proximité avec plusieurs actions prévues comme le réaménagement de l’esplanade Ferdinand-Durand, la lutte contre l’habitat insalubre, le passage en led des 1 400 points d’éclairage public, la mise en sécurité des trottoirs et des voiries, la création d’un jardin public dans la cour de la médiathèque Germinal, la réhabilitation de 50 logements aux Tuileries avec Habitat du Gard, etc.

Sécurité : un médiateur de rue et un élu par quartier

Patrick Malavieille déroule la suite de son projet sur la thématique de la jeunesse, de l’éducation et de la petite enfance et propose la création d’une « conférence éducative annuelle rassemblant enseignants, parents d’élèves et élus afin de mieux prendre en compte les besoins pédagogiques. » Et d’enchaîner sur la culture, qu’il veut « développer plein pot » avec, entre autres, la création d’un festival des musiques du monde. Par ailleurs, pour favoriser la pratique du sport, la mise en place d’un club omnisports est souhaitée ainsi que l’installation d’un city-stade et d’un skate-park.

Sur la problématique de la sécurité, différentes mesures sont envisagées. « Avant d’en arriver à la répression, il faut passer par la dissuasion et la prévention », estime le candidat. Pour cela, un élu référent dans chaque quartier sera nommé et interviendra sur les problèmes de voisinage ou encore de propreté. Parallèlement, un médiateur de rue sera présent pour rappeler les droits et devoirs de chacun. Un partenariat avec Alès Agglomération permettra de faire venir sa police municipale à La Grand’Combe. « Et si nécessaire, nous poursuivrons le maillage de la ville par la vidéo-protection », indique Patrick Malavieille.

Enfin, le programme de l’équipe sortante a également une dimension écologique et environnementale à travers plusieurs créations annoncées : un sentier sur les berges du Gardon, un jardin pédagogique dans la vallée Ricard, 50 jardins familiaux mais aussi aménagement d’une voie verte entre La Grand’Combe et Alès ou encore plantation de 500 arbres pendant le mandat. La feuille de route présentée, c’est maintenant aux électeurs de juger.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

1 commentaire sur “MUNICIPALES Patrick Malavieille présente liste et programme à La Grand’Combe”

  1. Dommage pour Bouix : il attendra 6 ans de plus. Selon les résultats ici ou là, Malavieille pourrait bien prendre la direction de l’Agglo à la place du suffisant et insuffisant Rivenq m^me si ce dernier gagne sur Alès. Ales ne représente plus qu’un petit 30% du total de la population de l’Agglo ( 40.000/ 135.000 habitants).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité