A la uneActualitésPolitique

VILLENEUVE Le budget voté lors du tout dernier conseil municipal de la mandature

Le maire de Villeneuve Jean-Marc Roubaud, ce samedi matin lors de son dernier conseil municipal (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

À huit jours du premier tour des municipales et donc en pleine campagne électorale, le conseil municipal de Villeneuve devait ce samedi matin se prononcer sur le budget primitif 2020.

Un samedi matin, horaire inhabituel pour ce dernier conseil municipal de la mandature, qui était également le dernier du maire Jean-Marc Roubaud, après un quart de siècle à la tête de la cité cardinalice.

La majorité a donc voté le dernier budget de la mandature. Un budget sans surprise, « dans la lignée du mandat qui s’achève », commentera le conseiller municipal délégué François Zanirato. Les taux d’imposition sont inchangés, et 3,16 millions d’euros seront alloués aux investissements. En tout, 25,8 millions d’euros de crédits figurent au budget, « un budget rigoureux et ambitieux, dans la continuité de la bonne gestion des fonds publics », poursuivra le conseiller municipal.

Pas grand chose à signaler côté fonctionnement, si ce n’est une progression d’1,4 % par rapport à 2019, dans la norme. Côté investissement, on retrouve 1,03 million d’euros pour la voirie, 563 000 euros pour les bâtiments et le patrimoine communal, 272 000 euros pour l’environnement, avec notamment l’aménagement de la Via Rhôna, la création de sentiers de randonnée ou encore l’aménagement d’espaces verts, 168 000 euros pour les sports, 121 000 euros pour les écoles et 90 000 euros pour l’éclairage public. Le tout dans « une situation financière saine qui sera appréciée par la prochaine équipe municipale », conclura François Zanirato.

L’opposition prendra logiquement la parole sur ce point, le communiste Dominique Declosmenil en profitera pour regretter que tout au long du mandat « le dialogue, le respect de l’opposition ont été impossibles », avant de déplorer « une diminution de l’emploi communal. » Florent Lemont s’exprimera ensuite pour estimer que depuis vingt ans, Villeneuve était « dans une spirale négative. »

S’enquérant de l’existence d’un rapport de la Chambre régionale des comptes —le dernier, en date de 2008, fait « une page, deux lignes, la CRC ne fait aucune observation », affirmera le maire —, l’opposant dénoncera une fiscalité directe « de 30 % plus haute que la moyenne de la strate » alors que les dépenses d’équipement « sont largement en dessous de la moyenne. » Pire, au niveau de la dotation globale de fonctionnement, versée par l’État, « nous sommes à un quart de la moyenne », affirmera Florent Lemont.

« Si vous connaissiez bien la ville, vous trouveriez les réponses tout seul, rétorquera Jean-Marc Roubaud à Florent Lemont. Nous avons un service public de haute qualité, des charges de centralité importantes, nous avons peu d’entreprises et nous avons un Plan local d’urbanisme contraint. Tout ça veut dire que la fiscalité dépend des habitants, ce qui explique une taxe foncière élevée. » Quant à la question du personnel communal posée par Dominique Declosmenil, le maire répondra que les agents « ne sont pas si mal lotis que ça ».

Le budget sera voté avec quatre voix contre, celles de l’opposition. Jean-Marc Roubaud fera ensuite ses adieux au conseil municipal avec une série de remerciements : « je remercie très chaleureusement les Villeneuvois qui m’ont toujours soutenu, l’administration pour son engagement sans faille, les équipes pour leur engagement au service de l’intérêt général et de la bonne gestion, et l’opposition qui n’a pas invité la campagne électorale ce matin et a respecté ce moment de respiration démocratique. »

Jean-Marc Roubaud achèvera sa prise de parole par un souhait : « que Villeneuve reste une ville où il fait bon vivre, et qu’elle ait un avenir serein. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi :

Le conseil municipal a offert un olivier à Jean-Marc Roubaud (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

À l’issue de sa prise de parole, le maire s’est vu offrir par le conseil municipal, des mains de la sénatrice et candidate aux municipales Pascale Bories, un olivier. Dans un communiqué, Florent Lemont s’en étonne : « nous avons pu constater que la campagne s'est quand même invitée au conseil par une intrusion de la candidate Pascale Bories à la presque fin de séance (nous n'avions pas encore signé les registres du vote du budget) pour venir poser à côté de la personne du maire sortant dont elle revendique la continuité. Ce n'était ni le moment et encore moins le lieu d'autant plus que la candidate n'est pas conseillère municipale. Il nous semble que nul candidat ne peut profiter de la salle du conseil pour faire campagne directement où indirectement en présence ou non de public… »

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “VILLENEUVE Le budget voté lors du tout dernier conseil municipal de la mandature”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité