ActualitésSociété

GARD La CCI n’oublie pas les entreprises en cette période de crise sanitaire

La CCI du Gard, rue de la République à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Pour soutenir et accompagner les entreprises impactées par l’épidémie de coronavirus, la Chambre de Commerce et d'Industrie du Gard se mobilise et met en place une cellule d’information avec un email dédié : covid19@gard.cci.fr.

La France traverse une épidémie pour laquelle des mesures de précaution sont prises et qu’il convient de respecter. Si la santé de tous prime, il est également essentiel de ne pas céder à la panique. Chacun peut et doit prendre, à titre individuel, les mesures de précaution qui s’imposent tout en sachant raison garder.

Les entreprises gardoises sont touchées par les conséquences du coronavirus. Les chaines d’approvisionnement sont en train d’être rompues et le fonctionnement des entreprises est perturbé, et par conséquent les chaines de valeur.

(Photo Anthoy Maurin).

La CCI Gard est mobilisée et a mis sur pied une cellule d’information pour répondre à l’ensemble des questions liées aux ressources humaines, à l’aménagement du temps de travail et à toute question qui se posent aux entreprises gardoises. La CCI relaie le plus largement possible les informations et les dispositifs mis en place par l’État pour pallier les difficultés économiques.

Par ailleurs, la CCI Gard se fera aussi la voix des entreprises auprès du gouvernement et organise un sondage auprès des têtes de réseaux pour recenser les difficultés majeures du tissu économique gardois.

" Après la crise sanitaire, les questions de fonds se feront jour. Viendra le moment de s’interroger sur le choix de notre modèle économique. Pendant plus de 30 ans, on a lourdement taxé l’industrie et notamment la production. Le modèle actuel a créé une déstructuration des filières, incite les entreprises à délocaliser et, de ce fait, génère une perte d’indépendance économique. Nous avons toujours dénoncé ce modèle et il conviendra d’ouvrir ce débat " conclut la CCI du Gard.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité