A la uneActualités

CORONAVIRUS Le préfet du Gard : « Le Gouvernement est dans un discours de vérité »

Le Préfet du Gard Didier Lauga ce jeudi 12 septembre 2019 dans ses bureaux de la préfecture du Gard Photo : AS/ObjectifGard
Le préfet du Gard, Didier Lauga (Photo : AS/Objectif Gard)

On compte déjà plus de 100 000 cas d’infection au coronavirus dans le monde depuis ce lundi 9 mars, et ce dans une centaine de pays. En France, afin de freiner la propagation du virus, le Gouvernement a décidé d'interdire tous les rassemblements de plus de 1 000 personnes sur l’ensemble du territoire. Le préfet du Gard nous explique les nouvelles mesures.

Objectif Gard : Pouvez-vous nous faire un point sur les mesures prises par le Gouvernement concernant le coronavirus ?

Didier Lauga, préfet du Gard : À l'issu du conseil de défense, le Gouvernement a décidé d'abaisser le seuil d'interdiction des rassemblements de 5 000 à 1 000 personnes. Et désormais cela concerne à la fois les lieux confinés mais aussi les lieux ouverts. Les conséquences pratiques sur le territoire concerne donc d'abord les événements sportifs. J'ai eu M. Tebib, président de l'USAM, qui m'a informé avoir déjà pris des mesures pour les prochains matches au Parnasse avec une jauge qui ne dépassera pas les 1 000 spectateurs. Pour le Nîmes Olympique, la rencontre à domicile face à Bordeaux est dans 10 jours mais j'ai cru comprendre suite à mes échanges avec le club qui y aurait un huis-clos.

Et pour le premier tour des municipales dimanche ?

Le Premier ministre a écrit à tous les maires de France, et donc à ceux du Gard, pour rappeler les règles à respecter. L'objectif est d'éviter les files d'attente, de nettoyer les locaux et de mettre à disposition le matériel sanitaire nécessaire à chaque entrée de bureaux de vote. Les "mesures barrières" pourront être utilement rappelées par un affichage à l’entrée des bureaux de vote. Si ces règles sont respectées, il ne devrait pas y avoir de problème pour accueillir les électeurs et permettre un déroulement normal du vote.

Le Premier ministre parle ce lundi soir de mesures afin de gagner du temps face au risque épidémique sur l'ensemble du territoire. Sommes-nous à l'orée d'un événement majeur ?

Les dispositions sont prises jusqu'au 15 avril prochain. C'est un contexte difficile et je crois que l'on peut souligner que le Gouvernement est dans un discours de vérité. L'objectif est d'éviter une propagation du virus. Les mesures prises nous prouvent que nous allons dans le bon sens. Regardez dans le Gard, nous avons trois cas positifs à ce stade, localisés sur Alès et le Vigan. Dans tout le reste du département, c'est 500 000 habitants tout de même. Si l'on prend Nîmes, Beaucaire et le Gard Rhodanien, nous n'avons pas de cas. Enfin, il faut garder le sens de la mesure. Il ne s'agit pas de peste noire. C'est une maladie sérieuse, nous devons appliquer les "mesures barrières" pour freiner autant que possible sa circulation. Cette stratégie semble efficace dans de nombreux départements. On trace, on isole et ainsi on freine le risque de diffusion.

La circulaire concerne les mesures jusqu'au 15 avril. Si elle est prolongée, y a-t-il un risque d'annulation des Grands jeux romains à Nîmes ?

La réponse est bien entendu oui. Si les Grands jeux romains avaient lieux ce week-end, je l'aurais interdit. L'événement se déroule tout début mai. En fonction de l'évolution de l'épidémie, il y aura forcément une réactualisation des mesures. Nous déciderons à ce moment là. Ce qui est certain, c'est que le Gouvernement laisse à chaque préfet une capacité d'appréciation en fonction des réalités locales et des contextes particuliers. Cela étant dit, je ne suis pas sûr que dans le département voisin des Bouches-du-Rhône, le préfet autorise la prochaine Feria d'Arles...

Un mot pour rassurer les Gardois ?

Nous sommes au stade 2 des mesures de prévention par rapport à l'épidémie. Le virus est présent dans certains départements mais ne circule pas encore partout sur le territoire national. Il faut faire preuve de responsabilité, de vigilance, adopter des "mesures barrières" simples et efficaces comme adopter les règles de base suivantes : le lavage de mains, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir, utiliser un mouchoir unique et le jeter, saluer sans serrer les mains et éviter les embrassades.

Propos recueillis par Abdel Samari

Publicité
Publicité
Publicité

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité