Actualités

CORONAVIRUS Se faire dépister depuis sa voiture, c’est possible sous certaines conditions à Bagnols/Cèze

Le "drive-test" est installé tous les matins place Pierre-Boulot. Il est possible pour les soignants et les personnes à risque de s'y rendre mais uniquement sur rendez-vous. (photo Louis de Paillette)

Depuis mardi 31 mars, il est possible - sous certaines conditions - de passer le test covid-19 sans sortir de sa voiture. Ce "drive-test" a été initié par la Ville avec le laboratoire Bioaxiome. 

Pour cette première matinée, le biologiste de Bioaxiome, Louis de Paillette, aidé d'Alexandre Marrocco, ont testé neuf personnes. Principalement des soignants. C'est le public prioritaire du "drive-in", selon les directives de l'Agence régionale de santé. "Les soignants qui ne se sentent pas très bien, qui ont quelques symptômes, peuvent venir. Pour savoir si, vis-à-vis des patients, ils peuvent continuer à travailler...", souligne Louis de Paillette.

Quand il dit "soignants", c'est au sens large, cela concerne aussi le personnel des établissements en contact avec les malades. C'est aux soignants eux-mêmes de faire la demande de rendez-vous en l'accompagnant d'une prescription médicale. Ils doivent l'adresser à rdv.covid@bioaxiome.com en indiquant nom, prénom, date de naissance, symptômes, prescription et n° de portable.

Les résultats sous 24 heures

Le mail est réceptionné par une centrale qui fixe un rendez-vous au drive. Les personnes doivent s'y rendre à l'heure indiquée pour passer le test. "On est en contact avec la personne pas plus de 30 secondes", affirme Louis de Paillette. Il suffit à l'automobiliste de baisser sa vitre et on lui passe l'écouvillon dans le nez. L'échantillon est ensuite stocké et envoyé en laboratoire. Les personnes seront averties par SMS quand leurs résultats seront disponibles en ligne. Il faut 24h au maximum.

Peuvent aussi se présenter au "drive-test" de la place Pierre-Boulot, les personnes qui présentent des facteurs et des risques aggravants par exemple celles greffées du cœur. C'est le médecin qui prend rendez-vous pour elles.

Pour l'heure, le "drive-test" est restreint à ces deux publics mais l'élargir n'est pas exclu si le feu vert est donné par l'ARS et les pouvoirs publics. "Dans un centre comme Bagnols, on pourrait faire entre 80 et 100 patients par jour", assure Louis de Paillette, qui conclut : "Mon travail est de faire des analyses sans mettre personne en danger." Et cela passe par le changement de gants et des surfaces qui ont pu être en contact avec le virus ainsi qu'une désinfection entre chaque rendez-vous.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité