ActualitésSociété

GARD La quête depuis chez vous, c’est possible !

Messe en la cathédrale de Nîmes en juillet 2016 (Photo Archives Anthony Maurin).

Durant la période de confinement, la mission de l’Église et la vie de nos paroisses continuent autrement. Dans ce contexte, et en l'absence de messes publiques, certains se demandent comment continuer à participer à la quête. À compter de dimanche prochain, 29 mars, le diocèse propose deux solutions.

Les temps changent. À toute période de crise, l'Église se renouvelle et trouve une solution pour ne pas se couper de ses fidèles. Après les messes virtuelles, voici la quête. Chaque fois que vous suivez la messe à la radio, à la télévision, sur Internet ou sur les réseaux sociaux, pour participer à la quête, vous n'avez qu'à vous connecter sur la plate-forme nationale d’offrande de quête en ligne. Vous pouvez donner deux, cinq, dix, vingt ou autant d'euros que vous le voulez.

Calquée sur le service messes infos largement utilisé depuis plusieurs années par le diocèse de Nîmes, cette solution en ligne est donc très simple d’utilisation et parfaitement sécurisée, car elle permet à la fois de choisir son diocèse et sa paroisse. Un accusé de réception automatique, puis un mail récapitulatif sont systématiquement adressés.

Un geste qui veut en dire plus

Sans les nouvelles technologies virtuelles ? Plus simplement encore, prenez une enveloppe et dédiez-la pendant toute la période de confinement à vos offrandes de messe. Vous pourrez, à chaque fois que vous suivez la messe, participer à la quête à distance en y glissant votre offrande. Une fois la période de confinement terminée, vous pourrez déposer votre enveloppe dans le panier de la quête, lorsque la messe sera à nouveau célébrée en paroisse.

Ces deux solutions de "la quête depuis chez vous" sont proposées par le diocèse et cesseront à la fin du confinement. Comme habituellement lors de la quête, aucun reçu fiscal ne sera délivré au titre de cette offrande. Enfin, l'Église vous rappelle que, quelle que soit la solution que vous choisirez, l’offrande de la quête, "Fruit de la terre et du travail des hommes" est un acte liturgique associé à l’offrande du pain et du vin eucharistique. C’est un acte de foi. Si donc vous vivez un confinement familial, pourquoi ne pas en profiter pour prendre le temps d’expliquer le sens de votre geste autour de vous ?

Suivre l'actualité du diocèse de Nîmes sur les réseaux sociaux.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité