ActualitésCulture

CONFINEMENT JOUR 18 Recommandation culturelle : « La Ligne verte » plébiscité par les lecteurs

Photo DR

Puisqu’il faut rester chez soi en confinement, Objectif Gard a décidé de vous proposer tous les soirs à 17 heures, une recommandation culturelle qui n’implique pas de sortir de votre salon. Place aujourd'hui au cultissime film La Ligne verte. 

Il y a quelques jours, nous vous sollicitions à travers un sondage Facebook, au sujet de vos films favoris. Parmi vos nombreuses propositions, La Ligne verte, sorti en 1999, a clairement tiré son épingle du jeu. Nous l'avons donc visionné à nouveau pour nous rafraîchir un peu la mémoire...

En 1935, Paul Edgecombe est gardien-chef au pénitencier de Cold Mountain en Louisiane, au bloc E, surnommé "La Ligne verte", où sont détenus des condamnés à la chaise électrique. Un jour, un nouveau détenu arrive. Il s'agit de John Coffey, un colosse, condamné pour le viol et le meurtre de deux sœurs.

La beauté de la tristesse

"Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d'être seul comme un moineau sous la pluie. Fatigué d'avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d'où on vient et pourquoi. Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns contre les autres."  Une réplique seule suffit à faire jaillir tous nos souvenirs. Sortez les mouchoirs, le rouleau de papier, la serviette ou même le torchon de cuisine. Vos yeux vont être éprouvés. Les scènes sont poignantes, ponctuées d'une bande-son digne des plus grande tragédies grecques. Vous avez là l'un des drames les plus puissants du 7e art (coude à coude avec Titanic, évidemment). L'intensité du scénario nous prend aux tripes, le centre pénitencier canalise toute notre attention et on suit avec fascination la destinée malheureuse de John Coffey. L'injustice bafoue la bonté, la méchanceté noircit la bienveillance mais l'espoir ne nous abandonne jamais. Ce film nous marque dans le temps.

Une distribution qui tutoie les sommets

L'émouvant et très regretté Michael Clarke Duncan est brillant par sa sensibilité. L'émotion qu'il dégage à chacune des séquences nous laisse pantois. L'envie nous prend de cajoler ce grand nounours qui a peur du noir. Tom Hanks brille encore une fois à travers ce gardien-chef qui se lie d'une amitié indéfectible avec son détenu. Quant à Doug Hutchison, il est excellent dans le rôle de Percy Wetmore, le gardien de prison. Quel personnage détestable mais succulent ! Chaque acteur joue sa partition à merveille, gravitant autour du couloir de la mort. Un film à revoir encore et encore...

Linda Mansouri

La Ligne verte est disponible sur MyTF1, My Canal et d'autres plateformes légales de streaming.

Etiquette

Linda Mansouri

Après un Master 2 en Communication, j'ai choisi d'intégrer un journal dans l’ère du temps et trait d'union entre les Gardois... Ma mission: inventer tous les jours de nouvelles façons de vous interpeller, de vous surprendre et de créer du lien avec vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité