A la uneActualités

CORONAVIRUS Retour en images sur le contrôle de gendarmerie au péage de Nîmes-Est

Dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la propagation du virus Covid-19 et suite aux dernières annonces gouvernementales relatives aux vacances scolaires, Didier Lauga, préfet du Gard, s'est rendu en fin de journée, ce vendredi sur un contrôle de gendarmerie au péage de Nîmes-Est.

L'occasion d'annoncer pour ce début des vacances, une forte présence continue des unités de police et de gendarmerie du Gard sur le réseau principal (autoroute, péages, RN) et secondaires (départementales).

En effet, comme le Gouvernement l'a annoncé cette semaine, face à l'épidémie, il est fortement déconseillé aux Gardois de partir en vacances pour rejoindre sa résidence secondaire.

Les sanctions encourues sont de 135 euros pour un premier contrôle, 200 euros au second  et jusqu'à 3650 euros et six mois de prison pour plus de trois récidives.

Ce vendredi et tout au long des prochains jours, des contrôles seront réalisées sur les communes de Roquemaure, Laudun L'Ardoise, Remoulins, Pont Saint Esprit, Nîmes, Saint Gervais mais aussi en front de mer (Aigues-Mortes et le Grau-du-Roi), autour des agglomérations et dans l'arrière pays.

Contrôles en images : 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

3 réactions sur “CORONAVIRUS Retour en images sur le contrôle de gendarmerie au péage de Nîmes-Est”

  1. À l’heure du confinement général, que fait Brune Poirson « en visite privée » dans le sud de la France ?
    Ce vendredi matin, le préfet Lallement avait coiffé sa belle casquette pour faire la circulation, place d’Orléans, à Paris. Ou plutôt pour interdire la circulation d’un nouvel d’exode. On nous le dit, on nous le répète, et à juste titre : le confinement, ce n’est pas les vacances. Pas question de rejoindre sa longère en Touraine, son manoir en Bretagne ou sa bastide en Provence. Restez chez vous !

    Tout ça nous amène à poser quelques questions.

    Durant ce week-end du 3 au 6 avril, que vient donc faire « en visite privée », dans le Vaucluse, la secrétaire d’État Brune Poirson ?

    On imagine que le ministre a dû remplir la précieuse « attestation de déplacement dérogatoire », comme le fait n’importe quel citoyen de ce pays qui va chercher son pain, et que cette visite entre strictement dans les cases prévues par ce document.

    Ou est-ce à dire, Mme Poirson ayant été testée positive, comme l’annonça son cabinet, le 14 mars dernier, que les personnes ayant potentiellement été touchées par le covid-19 ne sont pas concernées par les mesures de confinement et peuvent voyager en train à leur guise ?

  2. C’est pas un peu se moquer du monde ? On demande à tout le monde de rester à moins d’un mètre et les officiels sont collés entre eux, les gendarmes systématiquement à moins d’un mètre des voitures, sans masque, et à priori demande à ouvrir les vitres…

    Du grand n’importe quoi !

    1. C’est une opération de com. orchestrée par le gouvernement … Elle aurait gagné en crédibilité si les consignes de protections rabâchées à juste titre avaient été appliquées par les personnes sensées nous verbaliser a commencer par le Mr en costar cravatte . C’est vrai qu’on manque de tout alors vaut mieux rester chez-soi et lire O.G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité