Actualités

CORONAVIRUS Bâtiment travaux publics : vers une relance des chantiers locaux

(Photo d'illustration)

Ce mercredi 8 avril, le préfet du Gard, Didier Lauga, a installé le comité départemental de conciliation réunissant l’ensemble des acteurs du bâtiment gardois pour favoriser la relance des chantiers locaux.

Ce comité départemental de conciliation (*) s'est réuni mercredi en visioconférence et audioconférence, en présence des quatre fédérations gardoises du secteur : la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), la Fédération française du bâtiment (FFB), la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) et l’Union Nationale des Industries de Carrières Et Matériaux de construction (UNICEM).

Au programme, et dans un premier temps, l’observation du guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction en période d’épidémie de covid-19, préalablement validé par les ministères du Travail, des Solidarités et de la Santé, de la Transition écologique et solidaire et de la Ville et du Logement. "Les partenaires sont convenus de mettre en œuvre les fiches conseils de l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) destinées aux entreprises et à leurs clients, et à les renseigner conjointement, quels que soient les maîtres d’ouvrage publics ou privés", peut-on lire dans un communiqué de la préfecture du Gard.

"Faciliter la reprise des chantiers les plus urgents dès le mois d’avril"

Ce guide de préconisations sanitaires, les acteurs du BTP l'attendaient depuis la fin du mois de mars, pour rendre possible la poursuite de l'activité en assurant la protection de la santé des salariés dont les entreprises sont responsables. "Cette série de recommandations pratiques, questionnaires de vérification et engagements, a un double objectif : s’assurer des conditions sanitaires satisfaisantes sur les chantiers, y compris chez les particuliers, et faciliter la reprise des chantiers les plus urgents dès le mois d’avril", précise la préfecture.

Et de détailler les deux autres engagements pris par les partenaires lors de ce comité départemental de conciliation (amené à se réunir tous les mercredis, NDLR). D'abord, les partenaires établiront une liste des chantiers publics prioritaires à redémarrer, en lien avec le conseil régional d’Occitanie (chantier du lycée de Sommières par exemple), le Conseil départemental du Gard (chantiers routiers ou chantiers de collèges par exemple) et les mairies de Nîmes et d’Alès (chantiers d’écoles par exemple).

Enfin, les acteurs du bâtiment ont convenu de prioriser la continuité des chantiers en relation avec les besoins vitaux à destination des établissements de santé, la production d’énergie, l’eau, l’alimentation et la grande distribution, les réseaux transports, énergie et télécommunication, les déchets et la réparation et le dépannage dans les établissements de santé et les logements.

* À ce comité étaient associées également la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) du Gard, la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA), la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) et l’unité départementale de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE).

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité