A la uneActualités

FAIT DU JOUR (en vidéo) Covid-19 : les « Abdel au carré » offrent des couscous et des tajines

Abdel Choualli, chef et gérant du restaurant C com' là-bas à Alès. (Photo : ObjectifGard)

Abdeslam Chaoui et Abdel Choualli ont lancé une action solidaire dès les premiers jours du confinement lié au coronavirus. Le premier est photographe indépendant (studio MeltingPhot), le second est le chef et gérant du restaurant C com' là-bas. Ensemble, ils ont décidé de préparer des couscous et des tajines et de les livrer aux soignants à Alès.

D'une simple discussion entre amis est née une belle action solidaire. Ceux que l'on surnomme désormais les "Abdel au carré", ont décidé d'apporter leur pierre à l'édifice en aidant les soignants alésiens et ainsi "les soulager dans la gestion logistique des repas pour leur permettre de se concentrer sur leur action", précise Abdeslam Chaoui, photographe indépendant, gérant du studio MeltingPhot. Pendant que son ami, Abdel Choualli, chef du restaurant C com' là-bas, concocte de bons couscous et tajines, Abdeslam gère la coordination de l'opération lancée via la page Facebook "Soutien aux soignants d'Alès". Car l'objectif pour les "Abdel au carré" était aussi de rallier le plus de monde possible à leur cause afin de pouvoir aller plus loin encore dans leur action. Le groupe créé via le réseau social compte aujourd'hui plus de 5 600 membres.

250 couscous et une cinquantaine de tajines livrés

Jusqu'à présent, près de 250 couscous et une cinquantaine de tajines ont été livrés. Une action rendue possible grâce à l'appui de partenaires qui ont rejoint le duo : Sanya Market par exemple pour les légumes et la viande, mais aussi Métro pour les barquettes et les couverts, ainsi que ADS Boissons. Les équipes des restaurants Le Ricochet, La Casa Galiano ou encore Le Gambrinus se sont également lancées dans l'aventure. SOS Oxygène Alès-Cévennes s'est de son côté engagé en tant que mécène. La société spécialiste de l'oxygénothérapie, l'assistance respiratoire et la nutrition artificielle, prend en charge des repas préparés par les restaurateurs partenaires et livrés aux soignants de l'hôpital d'Alès, "pour rendre leur quotidien plus agréable ou moins difficile en tout cas", commente Yves Cot, directeur de SOS Oxygène Alès-Cévennes.

Ce vaste élan de solidarité a permis au duo d'élargir son action à l'ensemble des personnels qui se trouvent toujours en première ligne face au virus. Il y a bien sûr les personnels des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), de la clinique Bonnefon et du centre hospitalier Alès-Cévennes. Mais aussi les pompiers, les policiers et les gendarmes d'Alès. Mardi dernier, Abdel et Abdeslam ont également livré une trentaine de repas à La Cantine solidaire dans le quartier de Rochebelle, pour venir en aide aux personnes démunies.

Stéphanie Marin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité