A la uneActualitésSociété

TERRE D’ARGENCE La communauté de communes met la main à la poche

Crise du Covid-19 oblige, la CCBTA va aider au plus près les entreprises qui en ont le plus besoin.

Juan Martinez, président de la Communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence (Photo Anthony Maurin).

Tout le monde met la main à la poche. Toutes les strates sont appelées à venir en aide à leurs concitoyens mais en ce qui concerne le développement économique, Régions et Communautés de communes font l'essentiel. En Terre d'Argence, on poursuit l'effort.

" On s'adapte aux entreprises locales en mettant en place trois nouveaux dispositifs économiques qui complètent ce qui se fait déjà et qui s'adressent surtout aux sociétés de moins de dix salariés. Notre objectif est clair, que les entreprises ne fondent pas le plomb ! Nous voulons les sauver mais surtout qu'elles rebondissent " annonce Juan Martinez, président de la Communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence.

Trois aides pour environ un million d'euros réinjectés dans le territoire. Lors de la réunion d'un bureau spécial lié à la pandémie actuelle, plusieurs questions étaient à l'ordre du jour mais ce sont surtout quatre d'entre elles qui nous intéressent plus particulièrement. Huit présents pour dix votants.

Signe de reconnaissance

Avant de revenir sur les trois aides économiques, une première question passait au vote. Le gouvernement laisse aux élus locaux le soin de déterminer les modalités de versement et le montant d’une prime exceptionnelle, dans la limite du plafond de 1000 euros nets, exemptée de prélèvements fiscal et social. La CCBTA vient tout juste de la voter à l'unanimité.

(Photo Anthony Maurin).

En trois parties payées en mai. Cette prime de 1000 euros sera attribuée aux agents affectés pendant cette période au service environnement et exerçant les missions relatives à la collecte des ordures ménagères, au ramassage des encombrants, au nettoyage, ou à la propreté urbaine. Pour les agents affectés au service des ports et brigade incivilités et exerçant les missions relatives au nettoyage, l’entretien et à la propreté des espaces publics : le versement d’une prime exceptionnelle (COVID 19) d’un montant de 500 euros nets sera lui aussi effectué. Enfin, proratisation de la prime exceptionnelle en fonction de la durée effective d’affectation des agents sera établie.

300 000 euros de mieux

Revenons aux aides aux entreprises. La première contribue au fonds régional d'Occitanie. En effet, la Région mobilisera trois euros par habitant soit plus de 18 millions d'euros. La banque des territoires en fera autant et les Départements et Intercommunalités sont appelés à faire de même. Logiquement, la CCBTA met dans le pot commun 300 000 euros qui seront fléchés pour être redistribués sur son territoire. Ce fonds interviendra aussi bien pour le besoin de trésorerie, l’aide à l’acquisition de matériels de protection ou d’équipement de protection pour pouvoir recevoir des clients, l’octroi d’avances remboursables, l’aide aux loyers éventuellement et des subventions directes.

Le Conseil communautaire spécial Covid-19 (Photo Anthony Maurin).

Deuxième effort, une aide forfaitaire pour un fonds de solidarité aux entreprises doté de 500 000 euros. La CCBTA abonde ici un dispositif de l'État auquel les entreprises réunissant divers critères pourront prétendre (demandes à faire avant le 15 juin). Perte du chiffre d’affaires de plus de 70% du 15 mars au 30 avril par rapport à la même période sur 2019. Chiffre d’affaire annuel supérieur à 40 000 euros et inférieur à 500 000 euros. Bénéfice net comptable imposable exercice antérieur inférieur à 40 000 euros. Entreprise de moins de dix salariés. Entreprise disposant d’un local commercial indépendant du domicile. L'aide de la Communauté de Communes pourra être de 1 500 euros.

Relancer le local par le local

" C'est inadmissible que les collectivités locales doivent suppléer l'État, ses errances et ses manquements. J'appelle l'État à nous aider à investir et à créer des chantiers car c'est comme cela que l'économie se redressera " relève Julien Sanchez, maire de Beaucaire. En effet, en France, 70 % des investissement sont réalisés par les collectivités...

Juan Martinez (Photo Anthony Maurin).

Troisième coup de pouce, une aide aux entreprises de proximité avec un volet sur les investissements relatifs aux aménagements permettant des solutions de commercialisation en circuits courts (150 000 euros). " C'est une aide très locale pour de la vente tout aussi locale, en circuit court. C'est une évidence et une aide à l'immobilier d'entreprise " ajoute Juan Martinez avant de reprendre, " On ne jette pas l'argent public, on fait attention, on essaie d'avoir une analyse pertinente et toutes ces aides peuvent être cumulées. "

Pour cette dernière, l’objectif est d’aider les entreprises de proximité à s’adapter aux mutations de leur environnement et à inciter les entreprises à se moderniser en leur versant une aide directe au titre de l’immobilier d’entreprise pour la mise en place de solution de commercialisation alternatives. Elles pourront percevoir 40 % des dépenses éligibles. Le montant minimal des dépenses éligibles est de 1 000 euros avec un plafond qui s’élève à 15 000 euros HT, soit une participation maximale de 6 000 euros par dossier.

Aider les silencieux

Ceci permettra aux opérateurs de vendre en ligne leurs productions et d’assurer ensuite le retrait sur site ou la livraison. Les entreprises auront pu se doter des infrastructures d’accueil des clients grâce à cette aide à l’aménagement qui vous est présentée. " Je veux aider les silencieux, ceux qui sont en difficulté et qui ne le disent pas... Qu'ils se manifestent car nous sommes là pour ça, nous allons essayer d'aller les chercher. On doit se serrer les coudes et relancer la machine ensemble " conclut le président de la communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence.

Dans le même temps, la CCBTA va déployer une offre numérique de territoire ou place de marché, en lien avec la politique de développement touristique. Une carte interactive des du " manger local en terre d'Argence " est activée. Rappelons que le territoire de la Terre d'Argence est le premier du Gard quand on parle d'agriculture biologique (près de 20 % des exploitations gardoises).

Toutes ces aides votées sont prises sur le budget, lui aussi voté, 2020 de la CCBTA. 2 200 entreprises peuvent y prétendre tout comme 1 200 petits commerces.

Contact Valérie Normand au téléphone au 04.66.59.92.66 ou par mail au soutieneco@laterredargence.fr. Site Internet, ici. Réseaux sociaux, là.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité