A la uneActualitésSociété

ALÈS Un retour à l’école inédit

Les petits Alésiens ont repris le chemin de l'école ce jeudi matin. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Les petits Alésiens ont repris le chemin de l'école ce jeudi matin. Photo Tony Duret/Objectif Gard

Après deux mois de confinement, les écoliers alésiens ont repris le chemin de l’école ce jeudi matin. Le maire d’Alès, Max Roustan, s’est rendu à l’école élémentaire Marie-Curie pour s’assurer du bon déroulement de cette rentrée inédite.

« Notre métier n’est plus le même », regrette Anne Oriol, la directrice de l’école élémentaire Marie-Curie, proche de la rue Stalingrad, dans le centre-ville d’Alès. En cette petite « rentrée », plus rien n’est tout à fait comme avant. Les cris et les rires des enfants sont étouffés par leurs masques et visières. Plus question de s’approcher, de se toucher, de se chamailler dans la cour de récréation. À l’image du temps, c’est une triste rentrée que vivent les élèves alésiens ce jeudi matin.

Les enfants sont équipés de masques ou de visières de protection. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Les enfants sont équipés de masques ou de visières de protection. Photo Tony Duret/Objectif Gard

Tout est orchestré, soigneusement étudié. De 8h20 à 8h30, les CM2 rentrent par le portail de droite, les CM1 par celui de gauche. De 8h30 à 8h40, c’est au tour des CP d’un côté et des CE1 de l’autre… Et ainsi de suite. Idem pour les récréations et les repas, par classe et à heure fixe.

Max Roustan : "10% des élèves devraient rentrer"

Il est 8h20 et les premiers enfants pénètrent dans l’établissement. Comme cadeau de bienvenue, ils reçoivent une casquette à visière à l’effigie de la ville d’Alès. Ils sont 34 à être présent pour cette rentrée, contre 120 élèves habituellement. Bien que bas, les chiffres de cette école sont plutôt élevés par rapport au reste de la ville. « Aux Cévennes, il y avait 5 élèves sur les 120 », confie Christian Chambon, l’adjoint à l’Éducation de Max Roustan. « Lundi prochain, j’attends 55 collégiens sur 300 », poursuit celui qui est par ailleurs le directeur du collège Jean Racine. Sur les 3 000 élèves que compte la ville - 3 800 avec les établissements privés - "10% des élèves devraient rentrer", annonce Max Roustan.

Le maire Max Roustan était sur place ce matin. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Le maire Max Roustan était sur place ce matin. Photo Tony Duret/Objectif Gard

Pour ceux qui ont fait le déplacement, cette reprise va, dans un premier temps, être une sorte d'état des lieux. "On va réajuster, confirme la directrice de l'école Marie-Curie, également professeure de CP. Avec les 7 élèves présents (sur 26, NDLR), je prévois une dictée de syllabes, ce qui me permet de voir où ils en sont, et voir aussi ce qu'ils ont appris pendant le confinement". La fin de cette année scolaire hors norme prend fin le vendredi 3 juillet. La rentrée de septembre sera une autre histoire...

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité