Actualités

GARD RHODANIEN/UZÈGE La Mission locale continue d’accompagner ses jeunes

Dans la mesure du possible, les jeunes sont accompagnés à distance, par téléphone ou par visioconférence. Quand ce n'est pas possible, ils se voient fixer un rendez-vous in situ dans les meilleurs conditions sanitaires possibles (masques, gel hydroalcoolique...) (photo MLJ Gard rhodanien/Uzège)

Chaque année, près de 2 000 jeunes non-scolarisés, âgés entre 16 et 25 ans, sont accompagnés par la Mission locale jeunes Gard rhodanien/Uzège (MLJ). Après deux mois de fermeture, les locaux bagnolais ont rouvert le mardi 12 mai, même si le lien ne s'est jamais interrompu avec les jeunes.

Durant toute la durée du confinement, le personnel de la MLJ a beaucoup œuvré en télétravail. Le suivi des jeunes en situation de précarité se faisait via des appels ou des visioconférences. Depuis mardi, la MLJ a rouvert de 9 à 12h et de 13 à 16h, avec environ 60% des équipes en présentiel. Mais les jeunes doivent dans la mesure du possible éviter de venir sur place.

Ils doivent d'abord téléphoner ou envoyer un mail. "Ils appellent pour poser leurs questions, si on peut, on leur répond à travers une visioconférence le plus tôt possible, si ce n'est pas possible, les équipes les reçoivent sur rendez-vous", explique Frédéric Combernous, le directeur de la MJL Gard rhodanien/Uzège. En cas de rencontre physique, tout est mis en place pour garantir la sécurité sanitaire : gel hydroalcoolique, masques... Les équipes seront aussi munies de visières.

Même si les équipes étaient un peu réduites, l'activité de la MLJ ne s'est jamais vraiment arrêtée pendant le confinement. Plusieurs jeunes ont trouvé du travail même pendant ces deux mois notamment dans la distribution ou le drive. Et durant la première semaine de déconfinement, déjà une soixantaine d'entretiens en visio ou en audio a été passée.

À partir du 2 juin, presque 100% des équipes de la MLJ devraient reprendre le travail. Ce sera aussi la date de redémarrage du dispositif "garantie jeunes". Il s'agit d'une sorte de coaching de 12 mois vers l'emploi ou la formation. "On peut accueillir 250 jeunes en 2020. On en a déjà une centaine, il y a encore de la place", détaille Frédéric Combernous. Les jeunes qui souhaiteraient s'y inscrire peuvent d'ores et déjà prendre contact avec la MLJ.

Mais cette crise liée au covid-19 a profondément impacté l'économie locale et le marché du travail. Peu d'offres de travail sont recensées pour l'heure : "Au niveau des emplois directs, c'est assez calme. Là, il y a de plus en plus d'offres d'aide à domicile, ça ne change pas d'habitude, mais elles sont plus visibles." En revanche, les grands groupes jouent le jeu de l'alternance notamment Orano, La Poste ou EDF. La MLJ annonce d'ailleurs que les rencontres de l'apprentissage prévues fin-mai seront reportées en septembre.

Marie Meunier

En cas de demande, les jeunes accompagnés par la MLJ peuvent la contacter au 04 66 89 09 34. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité