ActualitésSociété

NÎMES Quand Phytocontrol se met à traquer le coronavirus

(Photo Phytocontrol).

Le groupe Phytocontrol, spécialiste de la sécurité sanitaire des eaux et des aliments, a développé une méthode de recherche du coronavirus SARS-CoV-2 sur les prélèvements de surface par écouvillon.

Phytocontrol, groupe de laboratoires français privé et indépendant, créé en 2006 à Nîmes, expert des analyses de contaminants, oeuvre pour la sécurité sanitaire des eaux et des aliments. Responsable de la pandémie actuelle, la covid-19 est une maladie respiratoire pouvant être mortelle chez les patients fragilisés par l'âge ou une autre maladie chronique.

La principale source de contamination est l'inhalation de gouttelettes infectées émises par les personnes malades. Cependant, les coronavirus survivent de quelques heures, pour les surfaces inertes, à quelques jours, dans les endroits humides.

Cette pandémie a un impact sur les enjeux et les règles sanitaires. La vérification des protocoles de nettoyage des surfaces, l'identification des zones à risques et l’assurance d’offrir un environnement sain et sécurisé doivent être assurées par la détection du SARS-CoV-2.

" En tant qu’acteur de la sécurité sanitaire et spécialiste des contaminants, la priorité de notre service Recherche et Développement a été de développer en un temps record une méthode de prélèvement sur écouvillon assurant l’analyse de tous types de surfaces mais aussi de produits de consommation courante ", nexplique Éric Capodanno, directeur scientifique et innovation du laboratoire Phytocontrol.

(Photo Anthony Maurin)

La réactivité du service recherche et développement de Phytocontrol a permis de développer en toute sécurité une analyse qualitative du virus SARS-CoV-2, sur écouvillon, grâce à un kit reconnu par les centres nationaux de référence.

La méthode analytique de RT-PCR temps réel permet d'identifier le virus en seulement 24h après la réception de l'écouvillon. Phytocontrol accompagne tous les professionnels en reprise d’activité, les acteurs de l’alimentation, distributeurs, industriels de l’agroalimentaire, coopératives, collectivités, professions libérales, sociétés de nettoyage, hôtellerie, campings, restaurants, boutiques …, et leur permet de contrôler l’ensemble de leurs surfaces alimentaires et non alimentaires.

Par exemple, les unités de production avec un contact humain ou animal, les outils bureautiques (téléphones, claviers, écrans, souris), les équipement de protection individuelle et équipements barrières (gants, masques, lunettes de protection), les locaux (vestiaires, placards de rangement, sanitaires, rampes d’escaliers, poignées de porte), les fruits et légumes ou encore les emballages.

Pour rappel et actuellement, le groupe compte également 17 agences commerciales en France, en Espagne, en Belgique, en Angleterre, en Italie, au Maroc, en Irlande, et deux laboratoires régionaux à Rennes et Barcelone. Phytocontrol Group emploie 380 salariés et réalise un CA de 25 millions d'euros soutenu par une croissance annuelle supérieure à 20 %.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité