A la uneActualitésSociété

GARD Les célébrations liturgiques avec assemblée de fidèles sont permises

Monseigneur Robert Wattebled, Évêque de Nîmes (Photo Archives Anthony Maurin)

Dans un communiqué de presse, Robert Wattebled, Évêque de Nîmes, réagit après l'annonce gouvernementale de ce samedi matin. En effet, un décret rend à nouveau possibles les célébrations liturgiques avec assemblée de fidèles.

" Cette disposition était attendue, désirée. Nous en sommes heureux " débute monseigneur Wattebled.

Il relativise la décision et y apporte une notion de calme propre à l'Église. " Il importe d’éviter toute précipitation. Responsables des différents lieux de culte, prêtres, membres des équipes d’animation, communautés religieuses, nous devons prendre connaissance des recommandations qui accompagnent le décret et en mesurer l’importance. Elles ne nous surprennent pas, tant les directives proposées déjà par le Service National de Pastorale Liturgique et Sacramentelle se fondaient sur les mêmes principes. Nous comprenons aussi que notre responsabilité est engagée dans la mise en œuvre de ces directives. "

" Au cours de la semaine qui va s’ouvrir, les premiers effets du déconfinement en termes de contagion vont pouvoir être évalués. Nous espérons qu’ils ne conduiront pas à remettre en cause le processus. Si les conditions sont favorables, les célébrations liturgiques avec assemblée de fidèles reprendront dans le diocèse, et dans le plus grand respect des recommandations générales, le samedi 30 et le dimanche 31 mai, solennité de la Pentecôte " poursuit l'évêque.

Une nouvelle organisation, de nouvelles habitudes

L'évêque l'assure, nul ne sera oublié mais chacun décidera de sa participation. " La préparation de cette reprise demande du temps et du soin. Nous n'oublierons pas les personnes " fragiles " ou " à risque ", pratiquantes ou non, qui sont membres de nos paroisses et communautés. Nous prévoirons donc comment, dans le respect des précautions d'ordre sanitaire, leur permettre de ne pas se trouver isolées et d'être associées à la célébration des sacrements. Quant à leur participation physique à la messe dominicale, il leur revient d'en décider en conscience et avec grande prudence. "

" Depuis la mi-mars la vie ecclésiale n'était pas interrompue, elle n'était pas en sommeil. Pourtant nous avons eu le sentiment que quelque chose manquait. Était-ce simplement parce que nos habitudes étaient bouleversées ? Elles le demeureront d'ailleurs pendant un certain temps. Qu’avons-nous donc découvert en partageant malgré nous la situation de tant d'autres chrétiens de par le monde ? A chacun de s'interroger, à chacune de nos communautés aussi. Et que l'Esprit nous permette d’en tirer profit pour mieux témoigner de l'Évangile ! " conclut monseigneur Robert Wattebled.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité