Actualités

BAGNOLS/CÈZE Covid-19 : plus qu’un patient positif à l’unité de soins longue durée des 7 Sources

L'établissement des 7 Sources, à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Au plus fort de l’épidémie de coronavirus, l’unité de soins de longue durée de l’établissement des 7 Sources, qui dépend du centre hospitalier de Bagnols, comptait 25 patients positifs au covid-19.

Six de ces patients sont décédés du virus. Les autres ne présentaient pas de symptômes. Une nouvelle salve de tests PCR a été réalisée sur ces patients vendredi dernier par une équipe d’urgentistes de l’hôpital. Les résultats sont tombés : « Il n’y a plus qu’une personne positive au covid dans ce secteur », affirme le directeur du centre hospitalier de Bagnols, Jean-Philippe Sajus.

« C’est une excellente nouvelle, cela signifie que les patients ont bien tenu le choc et ont été bien soignés, ajoute le président de la commission médicale de l’établissement, le docteur Dimitri Dibo. Ils sont tirés d’affaire, et le patient toujours positif n’est pas dans un état préoccupant. »

La reprise des visites envisagées

De quoi envisager à nouveau de permettre aux familles de ces patients de venir leur rendre visite. « Nous allons d’abord procéder au nettoyage complet et à la désinfection des chambres. Il y en a 25, et il faut compter plus de deux heures par chambre. Sans compter que nous allons changer les filtres des climatisations », explique le directeur, avant d’estimer que les visites dans l’unité long séjour reprendront « dans une dizaine de jours sûrement. »

Un retour programmé des visites qui ne sera pas non plus un retour à la normale complet : « À la différence de l’Ehpad où un plexiglas sépare les résidents et les familles, dans l’unité long séjour les visites se dérouleront dans les chambres, mais les visiteurs ne rentreront sûrement pas en habit civil », poursuit Jean-Philippe Sajus. La piste de tenues jetables est évoquée.

Du côté de l’unité covid du centre hospitalier, « nous n’avons pratiquement plus d’hospitalisations, plus personne en réanimation », affirme le docteur Dibo. « Maintenant, il faut redimensionner ces unités de prises en charge covid », ajoute-t-il, avant de préciser que « en cas de deuxième vague, nous serons en capacité de nous remettre en ordre de marche en 24 à 48 heures. »

Alors au centre hospitalier, la vie normale reprend peu à peu. « Aux urgences l’activité reprend de manière soutenue. Celle du plateau technique, de l’imagerie et du laboratoire reprend de plus belle, et en médical, les services sont pleins, énumère le médecin. Il n’y a qu’en chirurgie que nous tournons au ralenti, les sociétés savantes recommandant de reporter les interventions non urgentes. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité