ActualitésSociété

NÎMES Capacité maximale atteinte pour les crèches, cinq écoles rouvrent

Mona fait partie des 40 enfants actuellement accueillis à la crèche Les Alisiers (Photo Corentin Corger)

Ce jeudi matin, le maire de Nîmes Jean-Paul Fournier s'est rendu à la crèche Les Alisiers pour voir comment le personnel s'est adapté avec la mise en place des nouvelles conditions sanitaires....

Face à l'augmentation de la demande, les crèches municipales ont atteint le seuil maximum d'enfants pouvant être accueillis et concernant les écoles, cinq de plus ont rouvert et reçoivent ainsi un quart des élèves nîmois.

Alors qu'elle a rouvert le 14 mai avec seulement une vingtaine d'enfants au compteur, ils sont désormais le double, depuis un mois, à être revenus à la crèche municipale Les Alisiers située dans le quartier nîmois de Valdegour. Quarante enfants accueillis, soit la moitié de l'affluence habituelle, dans cet établissement qui se place comme modèle en terme de mixité, recevant ainsi des enfants de toute la ville.

Pour permettre la poursuite de l'activité, malgré les conditions sanitaires, il a fallu réorganiser le site. "On a fait quatre groupes de dix et chaque unité fonctionne en autonomie indépendamment les unes des autres. Les enfants des autres unités ne se côtoient pas", détaille Sandrine Barret, directrice de la crèche qui peut quasiment compter sur l'intégralité de son personnel, soit une trentaine d'agents. Cette dernière a reçu ce jeudi matin la visite du maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, venu voir comment se déroule cette nouvelle organisation dans une des cinq crèches municipales, dont le service est gratuit jusqu'à début juillet.

"Je vois que ça se passe bien, les enfants sont heureux d'être ici et le personnel a su s'adapter pour bien les recevoir", commente le premier édile nîmois. Et surtout la direction a pu maintenir son projet pédagogique en investissant davantage l'extérieur notamment pour le déjeuner et même pour la sieste. Si aucun enfant n'a été refusé, cet établissement a atteint sa capacité maximale d'accueil dans ces conditions particulières.

Sandrine Barret, directrice de la crèche Les Alistiers, le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, et son adjointe, Véronique Gardeur-Bancel, chargée de l'enseignement scolaire (Photo Corentin Corger)

Ce qui est valable pour Les Alisiers, l'est aussi pour les cinq crèches municipales de Nîmes qui accueillent au total une centaine d'enfants. La demande a donc augmenté au mois de mai, un constat fait également dans les écoles maternelles et élémentaires. Si environ 2 350 élèves sont retournés en classe le jeudi 14 mai, ils sont désormais plus de 3 000 avec cinq écoles qui rouvrent de nouveau.

Faute d'enfants, ces établissements avaient fermé dans un premier temps. Il s'agit des écoles : Plein Air (19 élèves), Léo-Rousson maternelle (27 élèves) et élémentaire (40 élèves), maternelle Jean-Moulin (23 élèves) et maternelle George-Bruguier (13 élèves en lien avec l’école Jean-Zay). Une deuxième rentrée qui a lieu ce vendredi 5 juin. Actuellement, c'est donc un peu plus d'un quart des élèves nîmois qui a repris le chemin de l'école (12 900 scolaires au total, NDLR).

Six écoles restent fermées

Sur les 83 écoles que compte la capitale gardoise, six restent fermées : les écoles maternelles Danièle-Casanova (15 élèves mais aucun enseignant disponible) ainsi qu'Édouard-Vaillant 1 (5 élèves), Paul-Langevin (8 élèves) et Émile-Gauzy (10 élèves) qui ont constaté des effectifs insuffisants pour prétendre à une réouverture. Les écoles Enclos Rey et Rangueil restent closes et font l'objet d'aménagement pour adapter les locaux et les organisations au protocole sanitaire. Elles ne rouvriront qu'en septembre 2020.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité