A la uneActualitésSociété

NÎMES La Fête de la musique sur le toit du Musée de la romanité

Arrivée sur le toit terrasse (Photo Anthony Maurin).

Inédit, cinq heures de live sur le toit-terrasse du musée nîmois.

Cette année, la fête sera virtuelle et sur le toit du musée de la Romanité (Photo Archives Véronique Camplan)

Les règles sanitaires imposées par l'Etat contraignent la Ville dans l'organisation de l’édition 2020 de la Fête de la musique. Les distanciations physiques empêchent tout attroupement de proximité. Les concerts spontanés ne sont pas autorisés et les rassemblements de plus de dix personnes sont toujours interdits.

Face à ses contraintes inédites, la Ville a repensé l’événement et propose de partager un festival digital mettant en scène des artistes locaux. Capté sur le toit-terrasse du Musée de la romanité, le live sera diffusé sur le Facebook de la Ville.

" L'impossibilité d'organiser des concerts dans les rues ou dans les bars cette année nous oblige à reconfigurer complètement l'événement, note le maire, Jean-Paul Fournier. L'environnement sanitaire nous empêche de faire de cette fête populaire un levier pour soutenir le commerce local comme nous l’aurions souhaité. Néanmoins, la Ville proposera un moment de partage musical. Les réseaux nous ont paru un lieu de repli raisonnable pour garantir la sécurité des Nîmois et des Nîmoises. "

Au programme de la soirée, trois groupes de musique, deux DJ et des interviews alimenteront plus de cinq heures de live non stop de 17h à 22h30, accessible à tous ici. Voici le programme détaillé.

17h-17h45 : MADS – Mix festif

Dynamique et professionnel, ce gardois d'origine a sillonné les boîtes françaises et espagnoles pour s'imprégner de toutes les influences. DJ depuis ses 18 ans, il est d'abord un passionné de musique qui le pousse à faire des études d'ingénieur du son à 25 ans. Aujourd'hui ses mix naviguent entre la House, la Deep House, la Tech- House, la Nu Disco et le Funk.

Que ce soit en tant que DJ résident de lieux nocturnes, notamment au Bunker Club Chamonix où il a pu faire les premières parties d'artistes comme Vitalic, Oxia ou encore C2C, ou d'événements à grande échelle comme le Freeride World Tour ou encore à travers sa résidence à la radio RAJE, MADS sait comment séduire le public et faire danser les foules.

Le mélange de son métier d’ingénieur du son et de DJ lui permet de faire ses propres productions. Le Mama Shelter (Marseille), le Café Del Mar, L'Opéra (Mtp) le Ramses Life (Madrid)... autant d'endroits qui ont accueilli ce DJ et d'auditeurs conquis.

18h-18h50 : ONDA YA – Musiques afro latines

Onda ya est un univers de musiques Afro-latines porté par deux voix aux ondes envoûtantes et harmonieuses, celles des chanteuses Ámbar et Elsa, ainsi que leurs " compadres ", quatre musiciens expérimentés qui redessinent un répertoire de chansons latines teintées de sonorités Afro.

Ces passionnés vous embarquent dans leur univers festif pour un voyage aux nombreuses escales : Espagne, Portugal, Angola, Colombie, Brésil... Un univers musical qui se passe là, maintenant !!

Distribution : Elsa Laget : chant lead, chœurs, guitare acoustique / Ámbar GonzaleZ Bouab : chant lead, chœurs, percussions / Robin Machado : claviers, chœurs / Geoffroy Hueber: basse électrique, chœurs / Adrien El Bedhui : batterie, chœurs / Benjamin Etur : guitare électrique, chœurs.

19h-20h : THE DRAMATIX – Funk :

THE DRAMATIX c'est 8 musiciens et musiciennes survoltés, prêts à accomplir le show le plus funky de leur carrière !

THE DRAMATIX c’est principalement FUNK ! Et aussi jazz hip hop disco groove…des compositions originales avec des mélodies qui collent à la tête, des riffs de cuivres et des solos énergisants propulsés par une section rythmique explosive.

Qui ne s'est pas déhanché en écoutant la Motown, label du Black Power ! Qui n’a pas eu les yeux plein d'étoiles en regardant James Brown ?  Qui n'a pas chanté à tue-tête du Stevie Wonder dans sa salle de bain ? Qui n'a pas été remué par le dancefloor de Soultrain ? Qui n'a pas ressenti le grain de folie de la FUNK MUSIC ?

" C'est un grand rêve que nous réalisons. Recréer sur scène nos délires les plus fous ! Notre marque de fabrique : une énergie festive et beaucoup de paillettes ! THE DRAMATIX sera un grand moment de fête. "

Distribution : Jordi, batterie / Flo, trombone et chœurs / Pablo basse et chœurs / Mathieu, sax ténor et chœurs /  Jon, guitare et chœurs / Samuel, trompette et chœurs /  Ana, keyboard / Marie, lead vocal.

Le VSO en concert, du feu !

20h15-21h15 : VSO – Rap

VSO (prononcer vaisseau), c'est un trio de potes de Nîmes, Alien, Vinsi et Pex, déjà responsable de deux EP remarqués, où le rap s'offrait une virginité en piétinant avec une dalle admirable les codes et les coutumes.

" Adrénaline ", est leur premier album de 18 titres très instinctif et travaillé au corps, dans lequel le groupe ne se cache toujours pas mais ouvre sur le monde. Un disque qui chante la vie, les leurs et les nôtres, sans mythomanie ni paillettes, à la sincérité désarmante.

Issu d'une génération décomplexée, VSO ne craint pas de mêler les influences pour mieux s'élever. Hip hop, pop, électro, un brassage libre et sauvage. Le trio cultive les paradoxes pour se raconter sans filet, plonge dans son intimité, entre intensité et tripes à l'air. C'est jubilatoire, dense, habité.

Distribution : Alien, Vinsi et Pex.

21H30-22h30 : GREG DELON – Electro

Pilier de la scène électronique dans le sud, fondateur président d'Anîmé Festival et des reconnus Apéros Techno, le nîmois Greg Delon gère également son label WOH "Way Of House"  résident des clubs les plus mythiques mais aussi producteur de musiques électroniques sous « DELON » (Cielo, Occitania, Myway…).

Greg Delon est l'un DJ les plus emblématiques du sud de la France. En avril dernier il sortait un titre afro house Yacouna une hymne solaire avec le vocal du sénégalais Lass qui s’était fait remarqué sur le titre Tsuba de Synapson. Le 12 juin c'est sur le label des montpelliérains Family Piknik qu'il sort GirlBoy un titre aux accents house largement plébiscité par les artistes de la scène internationale.

Publicité
Publicité
Publicité

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité