ActualitésPolitique

COLLIAS Municipales : le maire sortant craint le Pire

Benoît Garrec, le maire sortant, a eu 31,44% des voix au premier tour et Jonathan Pire tête de liste de "Pour Collias" était en tête avec 43,29%. (DR)

Deux listes sur les trois de départ se sont maintenues au second tour des municipales à Collias : Jonathan Pire tête de liste "Pour Collias" est arrivé premier avec 43,29% des voix, suivi du maire sortant Benoît Garrec et son équipe "1 000 voix pour demain - Collias 2020" à 31,44%. Ronan Allaire avec 25,28% des voix s'est finalement retiré de la course à la mairie.

Jonathan Pire compte sur son "programme, à la fois ambitieux et réaliste, soucieux de préserver notre environnement, notre patrimoine, notre identité rurale, mais désireux de faire évoluer la commune vers la modernité", pour convaincre définitivement ses électeurs au second tour.

Peut-être 2020 sera la bonne pour ce candidat de 37 ans qui s'est présenté à chaque élection municipale depuis 2001 et qui a été conseiller municipal durant un mandat. Dans son programme, il prévoit une "gestion différente" de la commune, instaurer davantage de démocratie participative et consulter la population sur les gros projets ou encore diminuer "l’enveloppe actuelle des indemnités brutes du maire et de ses adjoints à hauteur de 40 000 €."

Benoît Garrec, le maire sortant, est arrivé deuxième au premier tour. Un résultat qu'il explique notamment par la présence de "grandes familles" de la commune sur la liste de Jonathan Pire malgré un programme qu'il qualifie de "très faible". Difficile pour lui de pronostiquer le résultat du second tour. Il reste toujours une réserve de voix de l'équipe de Ronan Allaire (160 voix) qui s'est finalement retiré après que plusieurs de ses colistiers aient décidé de jeter l'éponge. Des négociations avaient été entamées avec la liste du maire sortant mais son équipe n'a pas accepté les conditions d'union.

70,99% de participation au premier tour

"Et il y a quand même 200 personnes qui n'ont pas voté le 15 mars", ajoute Benoît Garrec. Même si avec un taux de participation de 70,99%, Collias n'est pas la commune la moins bien lotie du Gard où l'abstention culminait en moyenne à 54,3%.

Il espère retrouver le fauteuil de maire pour voir aboutir le projet de cuisine collective partagée avec Blauzac, Argilliers, Sanilhac-Sagriès. "L'idée serait qu'un maraîcher en permaculture bio alimente la cuisine. On l'a vu pendant le covid, quand les camions n'arrivent pas, le fait de relocaliser ça permet de continuer à fonctionner."

Il y a quelques années encore, Benoît Garrec avait sa carte chez Europe Écologie Les Verts, alors "la relocalisation économique" ou le télétravail, ce sont des sujets qu'il prêche depuis longtemps. "On veut aussi faire un espace de coworking dans le village. C'est absurde d'aller tous au boulot à 8h30, de polluer, de perdre du temps dans les bouchons." Est-ce que la suspension de trois mois entre le 1er et le second tour fera aussi bouger les tendances de vote ? Réponse ce dimanche 28 juin.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité