A la uneActualitésPolitique

BEAUVOISIN Mylène Cayzac : « Je suis quelqu’un d’ouverte et j’écouterai l’opposition »

Mylène Cayzac vient d'être élue maire de Beauvoisin (photo Boris Boutet)

Large victorieuse d'une quadrangulaire ce dimanche (49,33%), Mylène Cayzac sera investie maire de Beauvoisin samedi. Elle revient pour Objectif Gard sur les principaux enjeux à venir dans sa commune. 

Objectif Gard : Vous étiez arrivée en tête le 15 mars avec 39,27% des voix. Les quatre listes se sont maintenues et ont toutes perdues des voix au second tour. Vous attendiez à une victoire aussi large ?

Mylène Cayzac : C'est vrai que l'on était favoris, mais réunir près de 50% des voix dans une quadrangulaire m'a agréablement surprise. On a fait fort. Je tiens à souligner le fair-play de tous mes adversaires, il n'y a pas eu d'animosité avec les autres candidats. Je suis quelqu'un d'ouverte et je suis prête à écouter ce que l'opposition aura à dire tout au long du mandat. À condition bien sûr qu'elle s'inscrive dans une démarche constructive.

Présentez-nous votre équipe. Une tendance politique se dégage-t-elle ? 

Pas vraiment, j'aurai un adjoint encarté à Droite et plusieurs personnalités aux sensibilités plutôt de Gauche. Personnellement, je me suis un temps sentie socialiste mais je suis aujourd'hui très déçue par les hommes politiques. Je ne me reconnais plus dans les valeurs défendues.

Avez-vous déjà réfléchi à l'organisation de l'équipe municipale ? 

En terme d'organisation, nous allons élire cinq adjoints, contre huit maximum autorisés, et six conseillers délégués. L'idée est de pouvoir rétribuer également les conseillers délégués afin qu'ils se sentent considérés et investis d'une réelle mission.

Quels seront vos axes de travail pour ce début de mandat ? 

Nous allons reprendre les chantiers démarrés par nos prédécesseurs et pas encore terminés à l'image de la Place du Temple. La voirie est dans un état déplorable et il faudra également s'en occuper même si cela représente un coût important. Nous souhaitons surtout lancer immédiatement une révision du Plan local d'urbanisme (PLU) afin de dégager du foncier dont la commune aura besoin dans les années à venir.

Vous devrez aussi faire voter le budget...

Oui, il sera raisonnable car on a encore 5,5 M€ à rembourser. Nous souhaitons absolument maîtriser la dette, mais nous n'augmenterons pas les impôts pour le moment.  Nous allons globalement nous appuyer sur le rapport d'orientation budgétaire présenté par Guy Schramm en début d'année.

Avez-vous des ambitions pour la communauté de communes de Petite Camargue ?

Je ne souhaite pas briguer la présidence mais je vais discuter avec les candidats. Je veux faire respecter ma commune car je ne trouve pas que Beauvoisin ait beaucoup été considérée lors du précédent mandat.

Vous allez également être confrontée à la crise sanitaire. Des événements comme la fête votive, prévue fin août, pourront-ils avoir lieu ? 

Dans les arènes tout semble réalisable mais sur la place qui est petite avec une seule buvette on ne peut pas séparer les gens ou leur demander de porter le masque. Les choses ne sont pas encore claires et la préfecture doit nous annoncer les mesures à respecter le 10 juillet. Tout est prêt pour tout organiser mais si c'est trop contraignant on passera notre tour. Mais mon but c'est de pouvoir la faire absolument. Ce serait triste de devoir l'annuler.

 Propos recueillis par Boris Boutet

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité