ActualitésCulture

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON La biodiversité à l’honneur lors du Jeudi au jardin

Le bassin a été inauguré ce jeudi 2 juillet, au jardin de la bibliothèque-café Saint-Jean, à la Chartreuse. (Marie Meunier / Objectif Gard)

C'est un événement "inhabituel et original" qui s'est déroulé à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon ce jeudi, selon les mots de son président, Pierre Morel. Cette journée "Un jeudi au jardin" était sous le signe de la biodiversité avec l'inauguration du bassin du jardin de la bibliothèque-café Saint-Jean mais aussi de la présence de l'auteure villeneuvoise, Cécile Miraglio, qui a sorti le 30 juin son 3e livre "La Libellule" dans la collection "Le jardin de Juliette et Joséphine". 

Comment faire comprendre la différence entre une guêpe et une abeille à ses deux filles ? Comme peut-être bien des parents, Cécile Miraglio s'est posée la question. Cette maman, graphiste de formation, s'est donc lancée dans un livre illustré nommé sommairement "L'abeille", première pièce de la collection "Le jardin de Juliette et Joséphine", qui vous l'aurez devinez sont les prénoms de ses deux charmantes jeunes filles. Et pour mener l'aventure jusqu'au bout, Cécile Miraglio a fait paraître son ouvrage elle-même en montant sa propre maison d'édition "Les petits zécolos".

Est sorti ensuite au début de l'hiver "La coccinelle" et maintenant "La libellule". Elle espère bien que d'autres insectes viendront s'ajouter à son bestiaire naissant. Pour l'heure, elle était ravie de présenter son nouveau livre et de le dédicacer à la Chartreuse, lieu de culture bien sûr mais aussi de biodiversité.

Cécile Miraglio a sorti son troisième livre "La libellule" de la collection "Le Jardin de Juliette et Joséphine", en auto-édition "Les petits zécolos". (Marie Meunier / Objectif Gard)

Affirmative d'autant plus vraie que le site vient de construire un bassin dans le jardin de la bibliothèque-café Saint-Jean. Un point d'eau supplémentaire réajustant "l'équilibre minéral et végétal" des lieux, une vision essentielle que prônait déjà Saint-Bruno, fondateur de la Chartreuse et créateur de l'Ordre des Chartreux, partagée par Pierre Morel. Qui dit point d'eau, dit milieu plus accueillant pour les insectes, nourrissant le cycle naturel des plus gros animaux. "On a recensé une bonne quinzaine d'espèces d'oiseaux. Un chiffre qui augmente au fil des années", estime le président. Avec cette fontaine, la Chartreuse vise maintenant le label de refuge LPO (Ligue de protection des oiseaux) pour sa bonne répartition de l'eau.

Un bassin à 3 600 €

Pour construire le bassin, la Chartreuse a fait appel à des donateurs. Vingt-deux (dont sept artistes résidents du lieu) ont répondu favorablement et ont donné 2 100 € sur les 3 600 € que coûte le projet pour qu'il voit le jour. C'est le régisseur général, Pierre Marron, qui a dessiné les plans du bassin en enduit, orné d'un beau mascaron (*) et deux entreprises des environs qui se sont chargées de la maçonnerie et de la plomberie. Il signe l'aboutissement d'un travail sur la réhabilitation du jardin entamé il y a 20 ans à la Chartreuse.

Au-delà de son utilité, "l'eau a une symbolique forte surtout pour les moines, c'est la purification, l'ablution..." poursuit Pierre Morel. Il salue cette "modeste fontaine qui a le mérite d'exister" et offre un "lieu agréable, animé d'un petit bruit d'eau, qui fait que lorsqu'il fait très chaud, on prend plaisir à se délasser". Il y en a déjà qui apprécient les lieux, ce sont les poissons rouges, issus du grand bassin d'Alix Audurier-Cros, membre du conseil scientifique de la Chartreuse.

Preuve que les patrimoines immatériels que sont le théâtre, l'écriture et les arts de scène en général, et matériels représentés par 1,8 hectare de bâtiments et presque autant de jardins se conjuguent parfaitement. C'est aussi ça la clé de la réussite et de la sérénité de ce lieu qui accueille 500 artistes en résidence chaque année.

Marie Meunier

(*) En architecture, un mascaron est un ornement représentant un masque ou une figure humaine, parfois effrayante. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité