A la uneActualitésPolitique

LE VIGAN Les premiers pas de Sylvie Arnal, maire du Vigan

Sylvie Arnal, maire du Vigan. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Sylvie Arnal, maire du Vigan. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Comme beaucoup de maires élus dès le premier tour, Sylvie Arnal a connu un début de mandat mouvementé avec la crise du Covid-19, le confinement, et l’apparition de nouveaux cas en fin de semaine dernière (relire ici).

Si Sylvie Arnal s’est davantage fait connaître du grand public depuis qu’elle a remporté l’élection municipale au Vigan en mars dernier, elle était déjà une femme appréciée et connue des Viganais. Depuis près de quinze ans, elle gère une boutique de décoration et d’objets fantaisistes dans le centre de la commune, une force pour cette nouvelle élue : « Je suis au cœur de la ville et du contact. Ma boutique, en quelque sorte, c’est la mairie annexe du Vigan ! », sourit-elle. Il n’est en effet pas rare que les clients profitent d’un passage en boutique pour exprimer une doléance.

Succession naturelle

Sylvie Arnal a fait ses premiers pas en politique en 2008, grâce à son prédécesseur Éric Doulcier. Fraîchement élu, il la nomme adjointe à la vie scolaire, puis la propulse première adjointe en 2014, à l’occasion de son second mandat. « En 2020, quand M. Doulcier a renoncé suite à des problèmes de santé, j’ai trouvé naturel de prendre la suite. On avait insufflé de beaux projets. Il était important de continuer sur la dynamique », poursuit-elle. Plusieurs projets lui tiennent à cœur comme la réhabilitation du centre ancien. « Avec la Covid, les travaux ont pris un peu de retard, mais la tranche 2 commencera en octobre sur le boulevard des châtaigniers », assure Sylvie Arnal. En plus de la remise à neuf du réseau, il sera question d’accentuer sur la mobilité douce.

« Envie de changement » à la communauté de communes

Autre priorité de Madame le maire : développer le campus universitaire de la commune. Lancé en 2019, ce campus compte actuellement une quinzaine d’étudiants et propose près de 70 formations. « Après cette première année, on a des taux de réussite intéressants », se félicite l’édile qui espère que, d’ici cinq ans, le site pourra accueillir « entre 35 et 50 étudiants par an ». Enfin, la réhabilitation de l’école Jean Carrière ou la rénovation énergétique des bâtiments communaux sont également prévus pendant ce mandat. Politiquement parlant, Sylvie Arnal a « envie de changement » pour la communauté de communes du Pays Viganais, actuellement présidée par le maire de Molières-Cavaillac, Roland Canayer. Pourrait-elle prendre la suite ? « Je n’y tiens pas particulièrement, mais on élabore un projet avec plusieurs élus ». Réponse le 15 juillet.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité