A la unePolitique

TERRE DE CAMARGUE Vers un duel pour la présidence entre Robert Crauste et Arnaud Fourel

Le maire du Grau-du-Roi fait figure de favori de la course à la présidence de la CCTC (Photo : droits réservés)

À quatre jours du conseil d'installation de la Communauté de communes Terre de Camargue (CCTC), le maire du Grau-du-Roi Robert Crauste fait figure de favori pour briguer la présidence. 

On se dirige vers un duel dont beaucoup devinent l'issue. "A priori, la présidence ne devrait pas échapper à Robert Crauste", nous confie le maire d'Aigues-Mortes, Pierre Mauméjean. S'il affirme toujours publiquement ne pas savoir s'il proposera ou non sa candidature, l'édile de Saint-Laurent-d'Aigouze, Thierry Féline, devrait, selon toute vraisemblance, apporter son soutien au maire graulen. Avec les voix de son équipe et celles de la majorité saint-laurentaise, Robert Crauste aurait dans sa poche au moins 16 des 32 conseillers communautaires.

Arnaud Fourel, 3e adjoint à Aigue-Mortes, est candidat à la présidence de la CCTC. (Photo DR)

Face à lui, Arnaud Fourel, 3e adjoint de Pierre Mauméjean à Aigues-Mortes, s'avance dans la peau de l'outsider. "Après un mandat de conseiller communautaire, je me sens prêt à briguer la présidence, explique-t-il. Il n'y aura pas de grosse campagne de lobbying comme on peut le voir dans d'autres intercommunalités, chacun sait déjà plus ou moins sur qui il pourra compter."  Sauf surprise, Arnaud Fourel disposera des 11 voix de la majorité aigues-mortaise, mais aussi du soutien de Santiago Condé, vice-président délégué aux équipements sportifs et loisirs lors du précédent mandat et élu d'opposition à Saint-Laurent-d'Aigouze. "Je reste fidèle à la Droite, ma famille politique", justifie-t-il.

Quatre vice-présidences pour Aigues-Mortes

Lui aussi de Droite, l'opposant graulen Charly Crespe apportera deux voix supplémentaires à l'escarcelle d'Arnaud Fourel. De quoi atteindre 14 voix, un score qu'il ne devrait toutefois pas être en mesure de dépasser, les deux derniers bulletins de vote revenant à l'équipe de Cédric Bonato. S'il affirme n'avoir pour l'heure pas fait son choix, on a du mal imaginer l'opposant Aigues-Mortais apporter son soutien à sa majorité municipale.

Si le suspens ne devrait pas être au rendez-vous le 15 juillet, c'est surtout parce que les maires des trois communes ont multiplié les entrevues depuis le soir du second tour des élections municipales. L'objectif : se mettre d'accord sur les exigences de chacun pour gouverner harmonieusement la CCTC. "On ne se fait pas d'illusion quant à nos chances d'obtenir la présidence, mais on voulait avoir un candidat pour montrer que plusieurs courants politiques existent au sein de l'intercommunalité", indique Pierre Mauméjean, qui aurait obtenu quatre vice-présidences pour sa majorité, contre trois pour Saint-Laurent-d'Aigouze et deux pour le Grau-du-Roi.

"Nous voulions absolument récupérer la délégation aux travaux, à l'éclairage public, à l'eau et à l'assainissement et nous devrions selon toute vraisemblance l'obtenir", complète le maire d'Aigues-Mortes. Sauf revirement de dernière minute, le conseil d'installation donc se passer sans heurt ce mercredi et confirmer les accords passés entre les maires ces derniers jours.

Boris Boutet 

Et aussi :

  • Charly Crespe veut se tourner vers le Pays de l'Or. S'il ne semble pas en mesure d'obtenir une vice-présidence, Charly Crespe affirme qu'il sera "un élu actif pour la communauté. Je ferai tout mon possible pour favoriser un rapprochement avec les Héraultais du Pays de l'Or. Ensemble nous serons plus forts pour répondre aux défis économiques et environnementaux que nous partageons avec eux. Nous ne pouvons pas rester éternellement à trois communes, il faut voir au-delà. "

Etiquette

1 commentaire sur “TERRE DE CAMARGUE Vers un duel pour la présidence entre Robert Crauste et Arnaud Fourel”

  1. Le titre est accrocheur la réalité en sera toute autre. Robert Crauste sera élu sans aucune difficulté Président de la Communauté de Communes. Le Maire d’Aigues-Mortes a bien compris qu’il n’avait strictement aucune chance pour obtenir le poste alors même qu’il en rêvait. Il envoie au casse pipe Arnaud Fourel. Soyons sérieux 5 minutes il ne fait pas le poids dans tous les sens du terme. Ce dernier a intrigué pendant l’ancienne mandature pour déstabiliser le Président Laurent Pellissier. On peut dire encore une fois merci à Pascale Mourrut grâce à elle Saint Laurent n’est plus à droite et la communauté de communes va basculer aussi. Chapeau l’artiste. Quant à Charly Crespe il va tenter pendant 6 ans d’exister …….Le Grau là aussi mérite mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité