Actualités

GÉNÉRARGUES La balade aérienne, une nouveauté à la Bambouseraie

La balade aérienne de la Bambouseraie.
La balade aérienne de la Bambouseraie.

Les séquoias culminent à près de 40 mètres de haut, les bambous à moitié moins et maintenant c’est au tour des visiteurs de la Bambouseraie de prendre de la hauteur en se promenant dans des filets géants.

Débuté en 2017, le projet de balade aérienne est un concept écologique et de découverte de la flore et de la faune environnante. De la recherche à l’installation en passant par les études, la balade aérienne, entièrement financée par La Bambouseraie, est ouverte depuis juillet. Adapté à tous les publics, elle permet aux enfants, parents ou encadrants de se déplacer au cœur de la végétation, de pouvoir l’observer et l’étudier, sans danger et sans piétinement racinaire.

Un nouveau lieu de rencontre avec la nature

À peine rentrés dans cette architecture en filets, c’est un autre monde qui s’ouvre aux visiteurs. Comme en apesanteur entre terre et ciel, il se crée alors un moment de partage et de complicité avec la nature. En hauteur, de nouvelles sensations s’offrent au public pour se reconnecter à l’essentiel. Le temps, comme en suspens, plonge dans un rêve éveillé. Les bambous, tout autour, telle une barrière protectrice du monde extérieur, rappellent à quel point la Bambouseraie est un lieu unique. En immersion, prédisposée à la rêverie et dans une nature inattendue, la balade aérienne est un moyen novateur et original, pour tous les âges, de profiter pleinement de cet environnement magique.

Les adultes peuvent circuler librement sans port d’équipement de sécurité spécifique. Pour les enfants jusqu’à 6 ans, un parcours leur est entièrement dédié, pour découvrir la nature tout en sécurité. Les espaces de filets suspendus sont reliés par huit passerelles et cinq modules culminant jusqu’à huit mètres de hauteur. La structure repose sur 50 poteaux en bois de douglas des Cévennes dont les plus hauts atteignent 10 mètres et sont couplés à 70 haubans.

Pour créer cette installation innovante, la Bambouseraie a sélectionné l’entreprise Chien Noir et Jean-Michel Drugeon, maître artisan ébéniste, pour faire collaborer les techniques et les savoir-faire de chacun, tout en respectant les normes strictes de sécurité. Les éléments de base pour leur construction sont des câbles d’acier galvanisé, des filets tissés, des filets à nœuds en polypropylène, mais également des cordages en polyester. L’assemblage étant réalisé dans l’atelier de Chien Noir sur l’Ile de Groix.

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité