A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Saint-Laurent-d’Aigouze débute son aventure télévisée

Dans les commerces de la commune, les affluences sont en hausse. (Photo Boris Boutet)

Vendredi était un grand jour pour la commune de Saint-Laurent-d'Aigouze. Celui du tournage des premières scènes de la série Ici tout commence, diffusée à partir de cet automne sur TF1. Objectif Gard a pris le pouls du village au coup d'envoi d'une aventure télévisée qui devrait durer au moins un an. 

C'est ici que tout commence et ce n'est pas fini... C'est un premier jour de tournage discret. En dehors de quelques panneaux colorés indiquant aux acteurs, figurants et techniciens le chemin à suivre pour se restaurer, pas grand chose ne trahit le tournage d'une série télévisée à quelques mètres de la place du marché. Attablés aux terrasses des cafés, certains acteurs, presque incognito profitent de la quiétude des lieux pour réviser leurs textes.

Des panneaux indiquent le chemin aux acteurs et membres de la production. (Photo Boris Boutet)

À quelques centaines de mètres de là, le gros du casting, qui doit débuter le tournage ce samedi, profite de l'hôtel d'Éric Bouget, privatisé par la production jusqu'au 31 décembre au moins. " Ici, ils sont comme à la maison, explique le propriétaire des lieux. J'avais déjà eu le plaisir d'accueillir des stars comme le chanteur Rachid Taha, par exemple, mais jamais dans la durée comme cela." 

"Je suis en contact avec la production depuis juin 2019, poursuit Éric Bouget. La situation de l'hôtel, à la fois proche et isolé du centre les a séduit. Ils cherchaient un cocon pour que les comédiens restent entre eux et soient indépendants. Et puis on est tout proche de Montpellier et de son aéroport international. Pour eux c'est très pratique." 

Les acteurs bénéficient d'un hôtel de la piscine et d'un parc de deux hectares autour de l'hôtel. (Photo Boris Boutet)

Pour l'hôtelier ce contrat avec la production d'Ici tout commence est une aubaine. "Le gros avantage, c'est que l'on n'a plus à s'inquiéter des réservations, indique-t-il. Cela fait 29 ans que je fais ce métier et, même si nous avons un public d'habitués, c'est vrai que les saisons sont très stressantes avec des semaines hyper intenses. Là, je suis tranquille pour un petit moment. Et puis les acteurs sont très accessibles et agréables. On partage souvent l'apéritif, une partie de baby-foot ou de ping-pong." 

Les locations font le plein

D'une manière générale, les hébergeurs sont les premiers bénéficiaires de l'arrivée d'Ici tout commence. "Pour l'économie du village, la série tombe à pic et compense les annulations liées à la crise sanitaire, pointe Alexandra Honoré, la responsable de l'office de tourisme de la commune. En termes de location, tout est pratiquement plein. Et en plus, la production sera aussi là cet hiver, une période généralement plus compliquée pour les hébergeurs. De notre côté, nous nous préparons également à des retombées touristiques à long terme. En plus des curieux qui voudront se rendre sur les lieux du tournage de la série, l'exposition de Saint-Laurent-d'Aigouze sur une grande chaîne nationale va forcément contribuer à sa notoriété." 

Sur le marché, les premières retombées se font sentir. (Photo Boris Boutet)

Les premières retombées se font déjà sentir sur la place du marché. "On a un peu plus de monde que d'habitude, se réjouit Christel, vendeuse de fruits et légumes. Cette série est une bonne chose pour l'économie du village. Cela va ramener de la vie au cœur de Saint-Laurent." Un constat partagé par Cédric, cafetier-restaurateur sur la place. "Le gros plus pour nous, c'est la fin d'après-midi, estime-t-il. Les techniciens de la productions jouent vraiment le jeu et viennent régulièrement prendre l'apéritif après leur journée de travail. Et puis, pendant deux mois, ils nous ont amené une trentaine de couverts les midis. Le seul problème est de pouvoir accueillir également les habitués du restaurant." 

"Pour le village, il y aura un avant et un après", prévient Éloïse Legay, membre de la production et présente à Saint-Laurent-d'Aigouze depuis neuf mois pour préparer le tournage. "Nous sommes près de 250, sans compter les figurants, à circuler dans un petit rayon autour des arènes. Alors forcément, il y aura des répercussions sur la vie au village. C'est la première fois que nous tournons aussi longtemps dans une petite commune comme Saint-Laurent."

Le stationnement, un problème à régler

Premier désagrément pour la population, des difficultés accrues pour se stationner en centre-ville. "C'est une difficulté récurrente ici, reconnaît le maire, Thierry Féline. Même s'il y a des parkings proches du centre, les gens les boudent et veulent se garer juste devant chez eux. On va essayer de libérer des emplacements mais c'est vrai qu'il risque d'être compliqué de se stationner autour de la place. Nous prévoyons aussi de mobiliser la police municipale pour éviter les attroupements au niveau des lieux de tournages. C'est quelque chose qu'il faut anticiper dès aujourd'hui et qu'il faudra certainement mettre en place au moment de la diffusion de la série." 

Après la première journée de tournage, le sourire est très largement affiché sur les visages des Saint-Laurentais. Des villageois qui auront le temps de mesurer les retombées - positives et négatives - d'une aventure télévisée partie pour durer. Au moins 260 épisodes doivent être tournés sur place dans les douze prochains mois. Et plus si affinités.

Boris Boutet (avec Quentin Reinhard)

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité