A la uneActualitésSociété

GARD La CPME contre l’interdiction des chauffages en terrasse

Xavier Perret, président de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises, évoque l'épineux sujet.

Photo AS/Objectif Gard

Xavier Perret est le nouveau patron de la CPME 30. Après son arrivée, la communication de la structure débute avec la polémique concernant le chauffage des terrasses. Questions-réponses.

Objectif Gard : Chauffer les terrasses, c'est peut-être logique à Paris mais ici, dans ce département, est-ce cohérent ?

Xavier Perret : Le Gard est peut-être moins concerné que la région parisienne, mais la terrasse est ici aussi une part majeure d'un service et du chiffres d'affaires des entreprises du secteur. Il existe un véritable modèle économique quand on parle de terrasses chauffées ! Au départ, c'était peut-être pour les fumeurs que l'on chauffait, mais tout le monde a le droit de manger dehors. C'est devenu un espace stratégique, ça peut attirer des clients.

Où est l'écologie dans tout ça ?

Il est certain que chauffer l'extérieur au gaz n'est pas très écologique, mais la transition écologique doit aussi être un levier de compétitivité pour les entreprises. On ne nous laisse pas le temps de s'adapter alors que d'autres secteurs ont des années pour se mettre aux normes. La prise de décision n'est pas réfléchie et le délai (hiver 2021, Ndlr) est trop court. C'est important, certes, mais bon, n'y a-t-il actuellement rien de plus important ? Les chauffages sont-ils le problème majeur de l'écologie ?

Pourquoi le Gouvernement a-t-il pris cette décision alors ?

C'est de la pure communication ! Nous sommes dans le symbole. Si cette interdiction est maintenue, il est probable que des serveurs et des cuisiniers perdent leur emploi car une entreprise existe pour gagner de l'argent. S'il y a moins de clients, il y aura moins de travail.

Où en sont les entreprises gardoises ?

Les TPE et PME sont en première ligne économique car elles ont été fermées pendant des mois. Elle n'ont aucune visibilité et en plus on leur demande de ne plus chauffer l'extérieur et donc de perdre des clients ? Je trouve que ça fait beaucoup si on cumule les réglementations des années passées comme celles concernant les contrats courts par exemple...

Les chefs d'entreprise sont-ils las de tout cela ?

La profession souffre et je me fais du souci pour l'année prochaine. On punit un secteur qui est déjà en souffrance. On est dans l'injustice totale... Ils le ne font pas exprès, mais dans ces gouvernements personne ne connaît la vie d'un commerçant. Ça fait des années que ça dure et on sent un certain ras-le-bol général poindre.

Comment comptez-vous passer ce cap ?

On ne sait pas si à l'heure actuelle des compensations sont prévues. Pourra-t-on demander la couverture des terrasses ? Avec les secteurs sauvegardés et le reste ça m'étonnerait... Le chauffage au gaz est coûteux et pas franchement bon pour la planète, mais avec l'électricité on peut aussi chauffer !

Pourquoi les terrasses sont-elles devenues aussi importantes que les salles ? Il y a 30 ans, on ne mangeait pas dehors quand il faisait froid !

Il y a trente ans, c'était autre chose, une autre époque. On ne peut pas se fier à cela, le monde et les modes de consommation changent. Bientôt, et si on est logique, on nous demandera de ne plus climatiser les salles de restauration ! On va à la catastrophe. Il suffit d'une partie du secteur qui s'effondre pour que tout un pan de l'économie disparaisse.

Xavier Perret (Photo DR).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité