Actualité générale.

GRAU-DU-ROI Après des bagarres dans un camping, trois jeunes de la région parisienne interdit de séjour en Occitanie

Photo d'illustration

Les vacances sont déjà terminées ! Trois jeunes à l'origine de bagarres et de dégradations dans un camping du Grau-du-Roi dans la nuit de dimanche à lundi étaient présentés au palais de justice de Nîmes ce mardi.

Ils ont tous été placés sous contrôle judiciaire avec comme peine principale l'interdiction de séjourner dans toute la région Occitanie comme l'a requis le vice-procureur, Antoine Wolff, devant le juge des libertés et de la détention. Ils seront jugés dans quelques mois pour des "violences en réunion et dégradation", et l'un d'entre eux est poursuivi pour "violence avec arme".

Dans la nuit de samedi à dimanche ils avaient fêté dignement cette arrivée en congés dans la cité balnéaire gardoise. Le lendemain soir, ils avaient continué la fiesta qui avait dérapé vers 1h du matin lorsqu'un serveur du camping avait prévenu le trio que la soirée était terminée et que l'alcool ne serait plus servi.

Pour calmer l'ardeur des trois jeunes déchaînés à l'idée de devoir se coucher, un homme, un policier en civil avait été obligé d'intervenir... Ce dernier avait ensuite été la cible des trois compères qui s'en étaient pris au policier qui essayait de les calmer. Un homme qui a fini dans la piscine, frappé par les vacanciers de la région parisienne qui avait détruit des barrières de sécurité pour mieux frapper leur victime dans l'eau ! Les trois amis devront dorénavant pointer pendant les vacances au commissariat d'Evry, d'où ils sont originaires.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité