A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Cubas et Meling ont fait les présentations

Meling et Cubas lors de leur présentation ce mercredi (photo Norman Jardin)

Le défenseur scandinave et le milieu de terrain sud-américain se sont présentés à la presse ce mercredi. Arrivés respectivement les 6 et 17 juillet derniers, ils ont livré, accompagnés d’un traducteur chacun, leurs premières impressions à Nîmes.

La présentation débute avec Birger Meling. Le défenseur norvégien fait l’effort de s’exprimer en français. Vu son niveau, il n’y aura bientôt plus besoin d’interprète. Souriant et visiblement content d’être à Nîmes, l’ancien joueur de Rosenborg explique son choix répondre dans la langue de Molière « Pour moi c’est très important d’apprendre le français pour la vie sociale et pour le foot. J’y travaille chaque jour et j’espère que ce sera bon dans deux ou trois mois ».

"J’ai regardé des matches. Je connaissais déjà l’équipe en arrivant"

Le néo-nîmois fait preuve de professionnalisme et il avait anticipé sa venue chez les Crocodiles : « Il y avait un intérêt du club depuis janvier. Alors j’ai regardé des matches et je connaissais déjà l’équipe en arrivant. »

Meling tout sourire (photo Norman Jardin)

La plus grosse difficulté est plutôt climatique et le latéral droit en souffre : « C’est un peu difficile avec la chaleur, mais je vais m’acclimater. » Malgré les températures nîmoises inhabituelles pour lui, le Norvégien débarque en forme : « Quand je suis arrivé, le championnat de Norvège avait déjà commencé, c’est un avantage pour moi. » Le Scandinave se dit pressé de repousser ses limites et de connaître l’ambiance au Costières que Reda Hammache (le directeur sportif de Nîmes Olympique) lui a montré sur une vidéo. Puis, le défenseur latéral gauche quitte la pièce lançant « Merci et désolé pour mon français ».

« Je veux laisser ma trace à Nîmes »

C’est ensuite au tour d’Andres Cubas d’entrer en scène. Le milieu de terrain de poche (1,67 m), apparaît plus réservé que son coéquipier norvégien. Il ne parle pas encore français mais il promet « je commencerai bientôt ». Lui aussi a hâte de découvrir les supporters des Crocodiles : « On m’a dit que c’était un public assez chaud et c’est ce qui me plait ». Le joueur à la double nationalité (Argentine par sa mère et Paraguayenne par son père) se décrit comme  « agressif, qui va tout donner à chaque match ». C’est tout ce qu’aiment les fans du Nîmes Olympique.

Andres Cubas lors sa présentation (photo Norman Jardin)

Mais le sud-américain se veut aussi discipliné : « Je vais tenter de réaliser ce que me demandera le coach. » Et quand on lui demande dans quel secteur il est le plus à l’aise, il n’hésite pas : « Mes principales qualités se trouvent dans la récupération. En fait, j’aime être partout. » Enfin, André Cubas se fixe un objectif : « Je veux laisser ma trace à Nîmes ».

Nîmes Olympique a présenté deux de ses recrues. Elles semblent bien intégrées et si elles ont hâte de débuter le championnat, nul doute que les supporters sont aussi pressés de les voir enfin à l’œuvre.

Norman Jardin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité