A la uneActualitésPolitique

UN SOIR DE VICTOIRE Persévérante, Geneviève Blanc remporte la mairie d’Anduze

La maire d'Anduze, Geneviève Blanc. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La maire d'Anduze, Geneviève Blanc. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Tout l’été, Objectif Gard vous raconte les soirées de victoire de nos politiques gardois. Des soirées particulières à plus d’un titre, avec cette semaine un retour sur la victoire de Geneviève Blanc à la mairie d’Anduze, le 15 mars dernier.

Si elle a officiellement emménagé à Anduze en 2013, Geneviève Blanc est une véritable enfant du pays. Sa famille est de Durfort, une petite commune située à une dizaine de kilomètres de la capitale cévenole de la poterie. « Je vais à Anduze depuis que je suis toute petite. J’y étais au collège et j’y ai également tenu un commerce de tissus pendant treize ans », rappelle-t-elle.

En parallèle, elle se lance dans la politique et devient vice-présidente de la communauté de communes autour d’Anduze en 2008, mais aussi conseillère départementale avec son binôme Jean-Michel Suau sur le canton Alès 1. Son premier véritable échec survient en 2014 alors qu’elle brigue pour la première fois la mairie d’Anduze. À l’issue d’une triangulaire, Geneviève Blanc termine deuxième derrière Bonifacio Iglesias.

Mais la cévenole est persévérante et retente sa chance pour les municipales de mars 2020. Dès le mois de septembre 2019, avec son équipe de campagne, elle organise des réunions de quartier. Dans un premier temps, ces rendez-vous n’attirent qu’une dizaine de personnes, mais le cercle s’agrandit lorsqu’elle aborde des sujets comme le plan local d’urbanisme (PLU) ou l’avenir du bourg centre. « On a fait des réunions à 150 personnes », se souvient-elle.

Des files d’attente pour voter !

Le grand jour arrive. Nous sommes le dimanche 15 mars. La France est suspendue aux annonces gouvernementales et s’inquiète de cette pandémie mondiale de coronavirus. À Anduze, depuis 8h du matin, Geneviève Blanc est sur le pont, à la mairie : « Je me souviens très bien de l’ouverture des portes. Il faisait froid et pourtant les gens faisaient la queue. La première personne avait un appareil respiratoire avec un masque sur le visage. Je me suis dit : "là, ça se déplace". Il y a eu 30 à 45 minutes de file d’attente jusqu’à midi, c’était impressionnant ».

À 18h, le dépouillement commence. Contrairement à 2014, ils ne sont que deux candidats dans cette course finale : Geneviève Blanc affronte le maire sortant, Bonifacio Iglesias. Et très vite, les premiers bulletins donnent une légère avance à celle qui est aussi vice-présidente du Département. Quelques minutes plus tard, l’écart se creuse encore un peu plus. Le verdict est sans appel : Geneviève Blanc remporte l’élection et devient la première femme maire d’Anduze avec 53,07% des voix (contre 46,93% pour le maire sortant). « Quand c’est tombé, c’était l’explosion. Certains attendaient ça depuis vingt ans. Mais j’ai essayé de ne pas être trop démonstrative, ce n’est jamais bon d’humilier les gens ».

En raison du coronavirus, la jauge de la salle Marcel-Pagnol a été limitée à cent personnes. Quand elle monte sur l’estrade pour s’adresser à ses nouveaux administrés, Geneviève Blanc est très applaudie : « J’ai fait un petit discours pour remercier les gens, j’ai fait sobre ». Tout comme le reste de la soirée qu’elle passera avec quelques membres de sa liste « pour marquer le coup ». Mais la joie sera de courte durée : « Nous devions être investis le 20 mars et ça ne s’est pas fait ». Pour cause, la France est confinée. Geneviève Blanc est devenue officiellement maire d’Anduze le 25 mai 2020.

Tony Duret

Lire aussi : 

Geneviève Blanc, première femme élue maire d'Anduze

À Anduze, Geneviève Blanc fait déchanter Bonifacio Iglesias

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

4 réactions sur “UN SOIR DE VICTOIRE Persévérante, Geneviève Blanc remporte la mairie d’Anduze”

  1. Et voilà comment la belle petite ville d’Anduze va devenir la villes des pouilleux, des bobos, des fumeurs de beuh, des cas soc’….et des méthodistes !

  2. Elle a été élue car les habitants ne voulaient plus de son prédécesseur. Laissez lui sa chance!
    Elle a été élue sur le canton en 2009, et réélue en 2015. Si les habitants du canton lui font confiance depuis 11 ans, cela veut dire qu ils en sont contents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité