A la uneActualitésSociété

COVID-19 Le détail des villes concernées par le port du masque obligatoire

Le port du masque est obligatoire dans les quinze plus grandes villes du Gard. (Photo : Stéphanie Marin / Objectif Gard)

Devant la situation sanitaire locale, le préfet du Gard a décidé d’imposer le port du masque obligatoire dans les quinze plus grandes villes du Gard. À partir de vendredi, le département passe en vulnérabilité modérée.

Entre le 3 et le 9 août, 121 cas positifs ont été détectés (contre 82 les sept jours précédents) et le taux d’incidence brut correspondant a été estimé à 16,2 cas pour 100 000 habitants (contre 11 cas entre le 27 juillet et le 2 août). Il est désormais de 18 cas pour 100 000 habitants alors qu'il était tombé en dessous de 10. Le passage en niveau rouge se situe à 50 cas pour 100 000 habitants. Ces chiffres évoluent de jour en jour. "Il y a parfois un relâchement" constate Française Dardaillon de l'ARS (Agence Régionale de Santé) qui a noté un augmentation régulière.

Compte tenu de ces résultats, Santé publique France et l’ARS Occitanie considèrent que cette évolution défavorable justifie de faire évoluer le département du Gard vers un reclassement en niveau de vulnérabilité modéré. "La situation est inquiétante, mais contrairement à d'autres maladies, on peut agir" souligne Didier Lauga, le Préfet du Gard.

Au regard de ce classement et afin de lutter contre la propagation de l’épidémie de la COVID-19, le préfet du Gard a décidé de prendre les mesures suivantes : le Gard passera à partir de demain, vendredi, en niveau "vulnérabilité modérée" ; le port du masque devient obligatoire dans les centres des principales villes du Gard.

Les villes concernées par le port obligatoire du masque

À partir du vendredi 14 août : Aigues-Mortes et Le Grau-du-Roi.

À partir du samedi 15 août : Alès, Anduze, Bagnols-sur-Cèze, Bellegarde, Pont-Saint-Esprit et Saint-Gilles.

Probablement à partir du lundi 17 août : Beaucaire, Les Angles, Marguerites, Nîmes, Rochefort-du-Gard, Uzès, Vauvert et Villeneuve-lez-Avignon.

En ce qui concerne le match de football qui doit se jouer au stade des Costières entre Nîmes Olympique et le Stade Brestois, Didier Lauga a indiqué que "si le situation dans le Gard ne s'aggrave pas de façon spectaculaire que les conditions sanitaires sont respectées, je n'y vois pas d’inconvénients." Au sujet de la feria des vendanges, la décision définitive sera prise avant la fin du mois d'août.

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité