A la uneActualités

NÎMES Coronavirus : un nombre de dépistage en hausse « depuis une dizaine de jours »

Les véhicules se succèdent sous la tante du Labosud Nîmes Carré Médical (Photo Corentin Corger)

L'équipe de Labosud, laboratoire d'analyses de biologie médicale installé à Nîmes, a constaté depuis une dizaine de jours une hausse des demandes de dépistage pour la Covid-19. Une augmentation notamment liée, en période de vacances, à l'obligation par certaines compagnies aériennes d'être testé mais aussi à la possibilité désormais de se faire dépister gratuitement et sans ordonnance. 

Afin de permettre à toute personne de pouvoir être facilement dépistée au coronavirus, le test PCR est disponible sans ordonnance et entièrement remboursé par l'assurance maladie depuis le 25 juillet. Le patient n'a pas besoin de présenter les symptômes du virus ni de se justifier de sa démarche. Un simple rendez-vous pris sur internet suffit avant de se rendre dans un centre.

"Depuis cette annonce, on sent bien une demande plus forte surtout depuis une dizaine de jours", constate Laurence, secrétaire médicale au centre Labosud du centre-ville de Nîmes, l'un des trois situés sur la commune. La gratuité plus le fait de ne pas avoir au préalable à consulter son médecin a forcément contribué à cette hausse. Même si, "les gens consultent quand même encore leur médecin traitant avant de venir se faire tester. On a aussi des asymptomatiques qui insistent car ils ont été en contact avec un patient positif", poursuit-elle.

Les véhicules se succèdent sur le parking (Photo Corentin Corger)

Si ces locaux ne sont pas adaptés avec seulement cinq patients accueillis, ceux qui réservent sont envoyés au centre de Carré Médical, en ville active. "Allez plutôt voir mes collègues là-bas, ils sont au coeur du feu", confie Laurence. Effectivement sur place, la file d'attente empiète même à certains moments sur la voirie car les va-et-vient sont incessants. Jusqu'à 180 véhicules se succèdent chaque jour sous la tente ou quelques minutes sont nécessaires pour passer le test.

"On voit bien qu'il y a davantage de monde", lâche rapidement entre deux véhicules une des soignants réquisitionnés pour réaliser les prélèvements par voie nasale. L'autre principale raison de cette hausse est l'obligation pour les voyageurs de répondre à la demande de certaines compagnies aériennes qui réclament un test négatif avant de prendre l'avion. "On a aussi pas mal de personnes qui se font dépister avant de subir une opération", complète la collaboratrice de Labosud.

Parmi les conducteurs attendant leur tour, Thomas qui revenait se faire examiner une semaine après avoir contracté le virus ou encore Mathilde qui y passait pour la première fois contrainte dans le cadre de la reprise des entraînements avec son club de handball au niveau amateur. Le retour des licenciés dans les clubs sportifs risque également de renforcer les listes d'attente dans les différents centres. À Labosud, les tests sont effectués du lundi au vendredi et il faut compter deux à trois jours d'attente pour obtenir un créneau.

Corentin Corger

Retrouvez les sept centres de dépistage situés à Nîmes et ses alentours : 

CHU Nîmes Carémeau (Place du Professeur Robert Debre), Labosud Nîmes Feuchères (7 avenue Feuchères), Labosud Carré médical (490 Rue Yves Sigal), Bioaxiome Nîmes Jean Jaurès (69 avenue Jean-Jaurès), Bioaxiome Mas Carbonnel (226 Allée de Séville), Labosud Marguerittes (20 bis rue Vincent) et Labosud Milhaud (2 place du Castellas). 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité