A la uneActualitésSociété

SAINT-GILLES Un livre dédié aux miracles de saint Gilles

Saint-Gilles (Photo Anthony Maurin).

C'est suffisamment rare pour qu'on en fasse un livre. Saint Gilles, l'ermite chrétien dont la ville gardoise tient son nom, aurait fait des miracles. Marcel et Pierre-Gilles Girault en font l'inventaire dans un ouvrage à découvrir aux éditions Paradigme.

Les éditions Paradigme réunissent des spécialistes de haut niveau dans tous les champs de l'histoire érudite des écritures, des livres, des bibliothèques et des textes. Des universitaires du monde entier préparent l'édition critique des textes et reconstruisent l'histoire de leur production, de leur circulation, de leur audience et de leurs usages de l'Antiquité au début de la Renaissance mais également de périodes plus récentes.

Il n'en fallait pas moins pour que les auteurs s'intéressent à Gilles qui est devenu saint et qui a fait Saint-Gilles ! Ce petit livre fort bien renseigné évoque la vie d'un sanctuaire de pèlerinage au XIIè siècle, époque à laquelle la cité accueillait des milliers de visiteurs qui vivaient leur religion au rythme des cloches de l'abbatiale.

L'abbatiale de Saint-Gilles (Photo Anthony Maurin).

Le texte latin établi par Gilles Duhil a été traduit par Annick Chupin. La préface est signée de la main d’André Vauchez, l'introduction, les notes et les commentaire sont quant à eux assurés par Marcel et Pierre-Gilles Girault.

En effet, " L'abbaye Saint-Gilles-du-Gard " fut un foyer très actif de la vie religieuse aux XIè et XIIè siècles parce qu'elle abritait la tombe d'un mystérieux ermite, saint vénéré dans tout l'occident et faisant l'objet d'un important pèlerinage. Possession des comtes de Toulouse, haut lieu de l’art roman méridional, la belle abbatiale était également le but d’un pèlerinage parmi les plus importants de la chrétienté.

La tombe de Saint-Gilles, l'ermite a habité les lieux avant que la ville ne prenne son nom en lui rendant hommage et en lui vouant un culte (Photo Anthony Maurin).

Le texte intégral des 31 récits de prodiges qui lui sont attribués, établi d'après le manuscrit de Paris, est clairement relaté dans le livre. Un large commentaire sur le manuscrit, les pèlerins, les miracles y font bonne figure.

Le Livre des Miracles réunit donc 31 récits de prodiges attribués au saint ermite, véritables " romans feuilletons " mettant en scène prisonniers libérés ou " pendus dépendus ". Ces récits pittoresques constituent un témoignage exceptionnel sur la vie quotidienne et la spiritualité des pèlerins et des moines au Moyen Age. C’est un document unique qui est enfin mis à la disposition des historiens, des étudiants, des pèlerins et de tous les amoureux de l'histoire, de la religion chrétienne et forcément du Midi !

Livre des miracles de saint Gilles, aux éditions Paradigme, 28 euros, commander ici.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité