ActualitésSociété

GARD « Résidences artistiques de territoires » : bientôt la fin de l’appel à projets

Photo d'illustration de l'actuelle prison de Nîmes pour laquelle vous pouvez proposer un appel à projet (Photo : Coralie Mollaret)

Depuis deux ans, en collaboration avec la Direction régionale des affaires culturelle (DRAC) Occitanie, le Département du Gard publie des appels à projets culture sous forme de résidences artistiques de territoire.

Artistes, associations culturelles, collectifs d’artistes... Vous avez un projet qui permettrait de susciter des dynamiques innovantes sur les territoires ? Alors répondez à l'appel à projets " Résidences artistiques de territoires " avant le 1er septembre 2020 !

Avec la fermeture des lieux de diffusion et l’annulation d’événements, les structures culturelles ont, elles aussi, été touchées de plein fouet par la crise sanitaire, évoque Denis Bouad, président du Département. Malgré les nouvelles contraintes qui s’imposent au Département, nous avons fait le choix de maintenir notre soutien au tissu associatif local. Les résidences de territoire sont donc relancées et nous souhaitons qu’elles puissent redonner toute la vitalité à une offre artistique gardoise que nous savons riche et créative. "

Ces projets favoriseront l'inclusion culturelle de tous les habitants avec une attention particulière portée aux jeunes, en mettant l’accent sur les territoires où l’offre culturelle est la moins développée : territoires ruraux, périurbains, ou zones urbaines sensibles.

Ce sont aussi des laboratoires qui permettront de soutenir l'émergence et le renouvellement artistique et culturel et de susciter des coopérations innovantes entre structures culturelles, associatives, éducatives, sociales du territoire gardois.

Les projets retenus bénéficieront d’un financement du Département de 30 000 euros et de la DRAC Occitanie de 15 000 euros. Le porteur de projet sollicitera en complément des financements des collectivités locales (EPCI, communes) et mobilisera une part d’autofinancement. Ils devront, dans la mise en œuvre, s’associer avec une diversité de partenaires. Notamment les structures du territoire qui permettent le lien avec les habitants et touchent une diversité de publics (maisons d’enfant à caractère social, centres de loisirs, associations de pratique amateur, EHPAD…).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité