A la uneActualitésPolitique

ÉDITORIAL Ma commune veut des subventions de la Région

Carole Delga et Julien Sanchez (Photos d'archives : Elodie Boschet - Coralie Mollaret / Objectif Gard)

Ma commune veut des subventions de la Région. Être un élu local n'a jamais été un long fleuve tranquille. Encore moins en 2020. Pouvoir agir sur son territoire et mener à bien des projets structurants, encore faut-il en avoir les moyens. L'État apporte son concours mais impose de plus en plus ses règles et c'est déjà bien si elles ne les changent pas en cours de route. Les communes, en plus de devoir convaincre leurs administrés et leur opposition, doivent aussi obtenir des garanties financières des communautés de communes ou d'Agglo auxquelles elles appartiennent. L'impérieuse nécessité de convaincre pour voir les maigres deniers arriver. Une des solutions pratiquées depuis quelques années est de faire appel à la Région. Avec les nouvelles organisations mises en place sous l'ère Hollande leur pouvoir s'est considérablement élargie. Elles ont une capacité d'investissement majeur et peuvent donc faire la pluie ou le beau temps dans les départements où elles agissent. Pas simple si l'on prend l'exemple de l'Occitanie où la direction de la Région doit accompagner au quotidien 13 départements et les 4 460 communes. C'est dans ce cadre que le conflit entre le maire Rassemblement national de Beaucaire, Julien Sanchez et Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie a trouvé son origine. Un différend qui n'est toujours pas résolu au moment où nous rédigeons ces quelques lignes. Habitué des tribunaux et de la procédure, le maire a choisi une nouvelle fois la voie judiciaire pour obtenir gain de cause. Mais cette fois-ci, il est tombé sur un os. La socialiste ne compte pas se laisser faire. Et veut faire un exemple de ce conflit pour rappeler "que rien ne peux entraver l'action des représentants du peuple." Condamnée personnellement par la cour d'appel de Nîmes en avril 2019 pour "discrimination fondée sur des opinions politiques et entrave à l'exercice d'une activité économique", elle avait décidé de se pourvoir en cassation. Sa demande vient d'être rejeté. Qu'importe. Carole Delga veut aller jusqu'au bout et envisage de saisir la Cour européenne des Droits de l'Homme. Elle en fait désormais une histoire de principe mais aussi d'honneur face à l'extrême-Droite. Elle a quelques arguments. La commune de Beaucaire aurait, selon elle, bénéficié de plus de 12 millions d'euros de subventions. Une paille pour les soi-disant discriminés... Une somme rondelette probablement pour des communes de même strate qui n'ont peut-être pas bénéficié d'un accompagnement aussi important. Et c'est peut-être là tout le problème. Même s'il est impossible de pratiquer une égalité parfaite entre commune, la Région Occitanie serait bien inspirée de diffuser les montants de subvention allouée à chaque ville. L'occasion de s'assurer que personne n'a été oublié. Plus de transparence c'est probablement moins de fantasmes. Sauf pour les détracteurs habituels qui ont fait de la victimisation et des procédures judiciaires des armes de propagande très efficaces.

Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

5 réactions sur “ÉDITORIAL Ma commune veut des subventions de la Région”

    1. Si d’aventure vous aviez l’audace de tenter de trouver une once d’objectivité chez les représentants de la classe journalistique, je ne saurais que trop vous conseiller de ne surtout pas perdre votre temps sur Objectif Gard. Mais la cerise sur le gâteau nauséabond qu’est cet article demeure à mon sens la phrase « Sa demande vient d’être rejetée – Qu’importe » qui résume à elle seule ce que pense ces abjectes donneurs de leçons des décisions de justice de notre pays.

  1. Carole Delga doit agir en présidente de notre région et non en militante socialiste. Elle ne doit pas utiliser le conseil régional pour servir sa cause mais notre territoire et l’ensemble de ses habitants.
    Elle fait désormais de sa cause une affaire personnelle, de principe et d’honneur … rien que ça.
    Nous sommes loin, bien loin des préoccupations quotidiennes des Occitans.
    Elle affirme que « rien ne peux entraver l’action des représentants du peuple » sauf qu’en l’occurrence c’est elle qui entrave, discrimine, ostracise comme la justice le souligne et la condamne pour cela.
    Il serait temps qu’elle reprenne ses esprits et travaille sereinement avec le maire de Beaucaire pour servir l’intérêt général. En cette période de crise économique aiguë nous devons nous mettre à la hauteur de la situation.
    Il sera temps en 2021 de choisir entre l’ancien monde et le nouveau pour notre région.

  2. Notre Caliméro Beaucairois qui fait un usage immodéré de la propagandee et des tribunaux n’a vraiment pas peur des contradictions. Dans sa ville, des dizaines de Beaucairois sont interdits de commentaires sur la page faceBook de la Ville sans qu’ils aient, en aucune manière été injurieux, impolis …..Ah si, ils ont osé exprimé un avis différent ou apporter un autre vision des choses sur un article posté par la Ville et là, bim, c’est le goulag direct. Sans explications ni durée connue. Et oui, » Faites ce que je dis mais pas ce que je fais » devrait être la devise du Caliméro Beaucairois!

    1. C’est dur de digérer la défaite des municipales pour vous. Traiter de Caliméro votre maire qui a été élu démocratiquement est un manque de respect envers sa fonction mais également envers les électeurs. Vous faites allusions au goulag …ainsi à Beaucaire il existerait des camps de travail comme au temps de l’ Union des Républiques Socialistes Soviétiques? C’est un scoop : un maire RN applique les méthodes d’un état communiste ! Seriez-vous le comique de l’opposition? Affûtez vos arguments pour combattre ce maire sans tomber dans la bouffonnerie vous y gagnerez en crédibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité