A la uneActualités

LA PAUSE Le monde de la bouvine uni aux obsèques du raseteur Kévin Bruguière

L'hommage rendu à Kévin Bruguière, ce mercredi matin, dans les arènes de Vauvert (Photo ville de Vauvert)

Ce mercredi matin, le monde de la bouvine était rassemblé dans les arènes de Vauvert pour rendre un dernier hommage à Kévin Bruguière, ce jeune raseteur de 23 ans décédé jeudi dernier dans les arènes de Vallabrègues.

Raseteurs, gardians, manadiers, Arlésiennes et passionnés étaient réunis ce mercredi matin aux arènes de Vauvert pour les obsèques de Kévin Bruguière. Ce raseteur de 23 ans est décédé le jeudi 3 septembre d'une grave blessure à la tête après une charge d'un taureau lors d'une course camarguaise qui s'est déroulée dans les arènes de Vallabrègues. Un dernier hommage pour dire adieu à un des leurs qui a perdu la vie dans l'exercice de sa passion.

Un jeune homme qui vivait de sa passion puisqu'il était éducateur à l'école taurine de Vauvert, la ville où il avait grandi. L'émotion fut forcément forte au moment de l'entrée du cercueil sur la piste au son de Carmen, entouré par plus d'une centaine de raseteurs en tenue blanche et alignés sur le sable. Un tour d'honneur a été réalisé en fin de cérémonie devant les applaudissements de près d'un millier de personnes présentes dans les gradins.

Parmi les personnalités présentes, Nicolas Triol, le président de la Fédération française de la course camarguaise. "C'est un moment toujours difficile à vivre que j'ai déjà connu par le passé en tant qu'ancien raseteur", a-t-il d'abord réagi avant d'évoquer la mobilisation du monde de la bouvine. "Kévin est des nôtres donc tout le monde était là. La pluie nous a fait craindre le pire mais quelques rayons de soleil se sont posés sur les arènes de Vauvert au moment de la cérémonie", conclut-il.

La maire de Vauvert, Jean Denat, est aussi venu témoigner sa tristesse : "C'est un immense drame et une peine terrible pour notre commune. Chacun de ceux qui l’ont côtoyé s’est plu à rappeler cette extraordinaire gentillesse, cette disponibilité, cet altruisme qui faisaient de lui une belle personne", a-t-il déclaré. Kévin Bruguière verra prochainement son nom gravé sur le monument commémoratif des raseteurs morts en piste situé à Beaucaire. Au total, il est le 17e homme en blanc à décéder en piste. Le dernier datait de 2003, à Aigues-Vives et se nommait Jean-Paul Fesquet.

Corentin Corger

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité