ActualitésSociété

BAGNOLS/CÈZE La Croix-Rouge freinée par le coronavirus

La présidente de l'unité locale Croix-Rouge de Bagnols, Viviane Hauss, a reçu le député Anthony Cellier jeudi après-midi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est un paradoxe. Alors que son aide a été précieuse lors du confinement et plus largement de la crise sanitaire avec de nombreuses actions, la Croix-Rouge de Bagnols voit aujourd’hui ses projets contrariés par le manque à gagner engendré par la covid-19.

Livraisons de repas et de médicaments, service d’appels téléphoniques des personnes isolées, gestion de la cellule territoriale d’appui à l’isolement ou encore gestion des centres de dépistage de Beaucaire et d’Aimargues : c’est peu dire que les 53 bénévoles de l’unité locale de la Croix-Rouge de Bagnols n’ont pas chômé durant le confinement et les semaines qui ont suivi le déconfinement. Une période d’activité intense qui ne compense pas les conséquences financières du coronavirus.

Car la Croix-Rouge finance ses actions principalement par la tenue de postes de secours lors d’événements, comme les festivals, et par la formation de secourisme PSC. Or, les conséquences de la crise sanitaire et des nombreuses annulations d’événements et de sessions de formation se font durement sentir dans les comptes de l’association : « Nous en sommes à 18 000 euros de pertes sur le premier semestre », compte la présidente de l’unité locale, Viviane Hauss.

Des fonds qui manquent cruellement à l’association pour pouvoir mener à bien ses projets. L’unité locale voudrait mettre en place un point hygiène pour les sans-abris, et doit remplacer son ambulance. « Le véhicule premiers secours doit respecter les nouvelles normes, notamment pour la sécurité des bénévoles », pose Charly Abed, directeur local de l’urgence et du secourisme adjoint pour l’unité locale de Bagnols. Et il sert quand on sait que depuis 2015 l’unité locale a pris en charge plus de 1 500 personnes.

38 000 euros à trouver pour financer un véhicule de secours

Seulement voilà, pour remplacer le véhicule premiers secours, il y en a pour pas loin de 70 000 euros. L’unité locale a été retenue par la Croix-Rouge française pour une demande de subvention cette année mais elle ne pourra pas excéder 30 000 euros. « Il nous reste 38 000 euros à financer, mais la covid-19 nous a fait perdre énormément d’argent », explique Charly Abed.

Et ce n’est pas le redémarrage de l’activité poste de secours, toujours largement diminuée, ou de formation, elle aussi impactée par la crise sanitaire avec une diminution du nombre de participants, qui va permettre à l’unité locale de se refaire la cerise d’ici la fin de l’année. Passé ce délai, il faudra remonter tout le dossier, le financement de la Croix-Rouge française étant limité dans le temps.

Bref, le temps presse. « Nous allons aller voir la mairie, l’Agglo du Gard rhodanien, le Rotary et le Lions Club, mais ça risque d’être compliqué », note Charly Abed. Alors l’unité locale a sensibilisé le député de la troisième circonscription Anthony Cellier, qui s’est rendu sur place jeudi après-midi. Le parlementaire s’est engagé à voir si un dispositif national, notamment dans le cadre du plan de relance, pourrait aider l’association. Il se fera également « le relais au niveau national » de la problématique.

Si vous voulez aider, il est possible de faire un don directement à l’unité locale de Bagnols. Par ailleurs, la Croix-Rouge lance sa semaine annuelle de quête ce samedi. Pour Bagnols, ça se passera aux supermarchés Carrefour et Intermarché, ainsi que sur le marché du mercredi. En parallèle, l’unité locale cherche toujours de nouveaux bénévoles. Si le coeur vous en dit...

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Plus d’informations ici.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité