Faits Divers

NÎMES Des policiers caillassés lors d’une interpellation au quartier de Pissevin

Photo illustration B.DLC/Objectif Gard

Des policiers du commissariat de Nîmes souhaitaient appréhender jeudi après-midi, un jeune homme soupçonné de s'adonner à un trafic de stupéfiants dans le quartier de Pissevin.

À la vue des forces de l'ordre, le suspect a rapidement pris la poudre d'escampette au milieu des tours de la cité populaire. Les policiers ont couru après lui et sont finalement parvenus à l'arrêter. C'est à ce moment-là que des jeunes ont pris à partie la police et ont essayé de s'opposer à l'interpellation en jetant des pierres sur les fonctionnaires.

Les policiers et des renforts ont interpellé la cible initiale et un autre jeune qui aurait participé aux jets de pierre. Ce vendredi matin, un autre adolescent a été arrêté chez lui pour avoir participé aux caillassages de la veille. Des policiers en nombre qui sont venus, ce vendredi entre 10h et midi, organiser une nouvelle descente dans le quartier sensible de Nîmes.

Au total donc, un homme est en garde à vue pour le trafic présumé de stupéfiants et deux autres pour des violences sur des personnes dépositaires de l'autorité publique.

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

3 réactions sur “NÎMES Des policiers caillassés lors d’une interpellation au quartier de Pissevin”

  1. Pissevin encore, les quartiers toujours.
    Les FDL ont bien du mérite mais il faudrait les doter de moyens plus efficaces, de drones notamment.
    La justice va suivre son cours, alors les FDL arrêteront des récidivistes puis des multirécidivistes. Il n’y a pas assez de place en prison ? commençons par revoir nos conditions d’accueil et par expulser les indésirables, ce sera toujours ça de gagner.
    Y’a qu’à, faut qu’on ?
    C’est ça, y’a qu’à essayer autre chose, faut qu’on vote Marine.
    #FrançaisRéveillezVous

  2.  » Il n’y a pas assez de place en prison ? commençons par revoir nos conditions d’accueil et par expulser les indésirables, ce sera toujours ça de gagner.
    Y’a qu’à, faut qu’on ?
    C’est ça, y’a qu’à essayer autre chose, faut qu’on vote Marine. »
    C’est ça, vous avez raison Monsieur Jacob. Et si on commençait par mettre sous les verrous les élus pourris et corrompus ? Vous savez, il y en a beaucoup, y compris dans vos rangs, regardez votre « cheftaine » la Marine. Si on commençait par donner un bon exemple aux jeunes de ces banlieues et par leur donner un vrai boulot.
    C’est pas y’a qu’à faut qu’on.

    1. Du boulot, ils n’en veulent pas, ils gagnent plus ‘d’argent avec les trafics. Et vous, si vous commenciez à ouvrir les yeux !!!! Allez vous balader un peu en cité, l’après midi et le soir, on verra si vous en revenez indemne. Pas de place en prison, construisons des nouvelles, pas d’argent. Prenons à notre compte la proposition de Sarkozy, qui voulait faire payer une indemnité journalière aux prisonniers. Ils travaillent en prison, continuent de toucher les aides sociales et touchent 500 euros par mois pendant un an à leur sortie. Une indemnité journalière d’une vingtaine d’euros minimum serait un bon début. Ce n’est pas à la société et aux victimes de les nourrir ! Quant à parler des corrompus, si on suit votre raisonnement, il n’y en aurait pas dans les autres partis ? Démagogie et maque de partialité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité