ActualitésSociété

GARD L’AOC Costières de Nîmes fera une dégustation… en ligne !

Une dégustation en ligne pour faire découvrir les vins de l’appellation sera organisée pour les professionnels parisiens.

En septembre dernier, quelques responsables de l'AOC Costières de Nîmes étaient réunis (Photo Archives Anthony Maurin).

Le syndicat des vignerons de l’AOC Costières de Nîmes s’adapte au contexte sanitaire et innove en organisant, le 5 octobre prochain, un webinar (séminaire en ligne) inédit à destination des cavistes, restaurateurs et sommeliers parisiens.

L’objectif est clair : permettre à ce public de potentiels acheteurs de découvrir à distance 36 vins de l’appellation pour susciter à terme de nouveaux référencements. Animé par le sommelier parisien Pierre Vila Palleja (Le Petit Sommelier, Paris XIVe) et les vignerons Fanny Molinié- Boyer (Château Beaubois, Beauvoisin) et Michel Gassier (Domaine Gassier, Caissargues), le webinar sera ouvert à 65 professionnels qui se seront inscrits à l’avance afin de recevoir les éléments.

À l'intérieur du colis, une box contenant 36 échantillons de vin conditionnés par la start-up lyonnaise Vinovae ainsi qu’une sélection de produits locaux reconnus en appellation comme de l'huile d’olive de Nîmes ou une terrine de taureau de Camargue à la lavande...

La dégustation en ligne, qui aura lieu le lundi 5 octobre à 10h, sera introduite par une présentation de l’appellation, de son histoire et de ses terroirs. Le sommelier Pierre Vila Palleja présentera ensuite ses coups de cœur en rouge, rosé et blanc tandis que les participants pourront partager en direct leurs impressions et poser des questions aux vignerons.

Magali Jelila, la directrice de l'AOC (Photo Archives AOC Costières de Nîmes).

Le webinar vient remplacer le séminaire professionnel Œnomatopée, prévu en juin mais annulé en raison du contexte sanitaire. Lancé en 2015, cet événement permettait d’accueillir chaque année des cavistes, restaurateurs et sommeliers parisiens à l’occasion d’un temps fort de la vie locale, comme la Feria de Pentecôte ou le week- end Vignes Toquées, afin de leur faire découvrir le vignoble de l’AOC Costières de Nîmes.

En pointe sur le digital

" Dans cette année particulière, il nous a semblé important de maintenir la relation privilégiée entre notre appellation et les professionnels parisiens qui eux aussi traversent une crise sans précédent, souligne Magali Jelila, directrice du Syndicat des vignerons de l’AOC Costières de Nîmes. Les liens sont d’ailleurs forts entre notre appellation et le marché parisien. Pour les professionnels, nous sommes la pépite méconnue du sud de la Vallée du Rhône, celle qu’ils aiment faire découvrir. Et pour leurs clients, nos vins représentent l’art de vivre à la nîmoise et c’est une image qui leur plaît. Les liens humains sont forts aussi. Pierre Vila Palleja, qui animera la dégustation, est un ancien participant d’Œnomatopée ! "

Photo d'illustration (Photo Archives Anthony Maurin).

Avec ce premier webinar, les Costières de Nîmes renforcent également la digitalisation de leur communication en se dotant d’un outil de formation à distance qui vient compléter une palette déjà bien étoffée. " Nous avons été l’une des premières appellations à nous intéresser aux réseaux sociaux ", explique Magali Jelila, avant de reprendre et conclure : " Nous comptons aujourd’hui plus de 37 000 fans sur Facebook et près de 5 000 abonnés sur Instagram, dont une majorité de femmes. Nous sommes ainsi dans le Top 10 des appellations les plus suivies sur les réseaux avec des fans très actifs, en local mais aussi sur des villes comme Lyon, Bordeaux, Rouen et bien sûr Paris. Avec le temps, nous avons ainsi acquis un savoir-faire qui nous a permis, peut-être plus rapidement que d’autres, de nous adapter aux contraintes issues de la crise sanitaire. Pendant le confinement, nous avons par exemple proposé des lives sur Instagram, qui ont été très suivis, en faisant intervenir des vignerons, des chefs, sommeliers et des cavistes. "

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité