ActualitésCulture

CULTURE Nîmes métropole jazz festival : encore une belle affiche signée Christelle Nuez

Christelle Nuez signe l'affiche de la 14e édition du Nîmes métropole jazz festival. (Photo DR/)

Christelle Nuez signe l'affiche de la 14e édition du Nîmes métropole jazz festival qui se déroulera du 25 septembre au 17 octobre.

Une portée, quatre croches noires à la silhouette féminine, le tout sur fond jaune. Cette nouvelle affiche du Nîmes métropole jazz festival est signée de la main de Christelle Nuez, surnommée Chris. Les lignes et les courbes dessinées au posca - un feutre acrylique - se mêlent de manière à faire danser ces femmes musiciennes dans notre imaginaire.

L'imaginaire, c'est bien cela que l'artiste cherche à titiller à travers les œuvres, les siennes comme celles de ses protégées qu'elle accompagne en tant qu'art-thérapeute. Christelle Nuez prône le lâcher-prise et s'autorise à sortir du cadre au sens propre comme au figuré. Elle ne peint d'ailleurs jamais avec un pinceau, mais mélange les matières (eau, acrylique, vernis, encre de chine), les laisse vivre et tant pis si ça déborde, si le trait n'est pas parfait.

Après tout l'art n'est pas une question de perfection mais d'émotion. Cette technique n'apparaît pas sur l'affiche de la 14e édition du festival, la première réalisée par une femme. "C'était un travail intéressant à faire. Il m'a permis de sortir de ma zone de confort en proposant un dessin plus précis", explique Christelle Nuez.

Christelle Nuez organise une exposition au restaurant le W à Nîmes dans le cadre du Off du Nîmes métropole jazz festival. (Photo : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

Un travail qui l'a inspiré et lui a donné envie d'aller plus loin, laissant son imagination débordante s'exprimer sur le papier et la toile. Elle a ainsi réalisé le portrait de certains artistes programmés lors du jazz festival ainsi que d'illustres jazzmen tels que Ray Charles, Duke Ellington ou encore Nina Simone.

L'acrylique colorée côtoie l'encre de chine noire sur laquelle l'artiste a saupoudré des paillettes. "Encore une fois, les traits ne sont pas parfaits. Je travaille au tube. Je laisse vivre les matières. Mais c'est ce que j'aime. C'est ma vision de l'art que je souhaite accessible à tous, ouvert à toutes les interprétations", réagit Christelle Nuez.

Ces œuvres font partie d'une exposition organisée au restaurant le W à Nîmes (9, Square de la Couronne), dans le cadre du festival off du festival, jusqu'au au 20 novembre. Le vernissage de cette exposition a lieu ce jeudi 17 septembre (à partir de 18h30), jour de lancement de la Feria des Vendanges. Un événement auquel Christelle Nuez est très attachée. Alors puisqu'il n'y a pas de règles dans l'art, elle associe à ces portraits jazz des œuvres sur la tauromachie.

Stéphanie Marin

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité