A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Gagner en assurance au Groupama Stadium

Jérôme Arpinon va procéder à plusieurs changements face à Lyon (Photo via MaxPPP)

Ce vendredi (21h), le Nîmes Olympique (13e, 3 pts) affronte l'Olympique Lyonnais (11e, 4 pts) pour la 4e journée de Ligue 1. Sur la pelouse du Groupama Stadium, le staff nîmois se déplace avec un groupe remanié et va donner l'opportunité à certains joueurs de gagner en assurance dans ce début de saison. 

Ce soir les Crocos ont le privilège d'ouvrir le bal de cette quatrième journée de Ligue 1 en se trouvant sous les feux de projecteurs face à Lyon (à 21h), demi-finaliste de la dernière édition de la Ligue des Champions. Des Gones évidemment favoris et dans un état d'esprit revanchard à domicile, trois jours après une défaite à Montpellier (2-1) en match en retard de la première journée. La première de la saison pour les hommes de Rudi Garcia qui jusqu'à présent ont balayé Dijon (4-1) et ont été tenus en échec par Bordeaux (0-0). Le technicien rhodanien doit composer sans Houssem Aouar, suspendu et Jeff Reine-Adelaïde, blessé à un mollet.

La donne s'annonce donc compliquée pour les Gardois qui restent sur deux défaites consécutives face à Nantes (2-1) et Rennes (4-2) mais qui avaient démarré en trombe contre Brest (4-0). Si le revers chez les Canaris était frustrant celui face aux Bretons laisse entrevoir des points positifs. "C’est encourageant. Je m’inquiéterais si on ne touchait pas le ballon et si on ne s’approchait pas du but de l’adversaire", rassure le coach Jérôme Arpinon. Son équipe est parvenue à revenir deux fois au score mais elle a encaissé un but sur coup de pied arrêté et en contre. Deux aspects sur lesquels le groupe a travaillé ces derniers jours.

Deaux, Meling et Martinez absents

Face à Lyon, Nîmes devra faire sans son lutin norvégien auteur de deux passes décisives et d'un but en trois prestations (Photo Anthony Maurin)

Le NO, outsider, compte faire valoir ses arguments, fidèle à ses caractéristiques : "On est une équipe qui court, on ne va pas changer notre nature. C'est notre marque de fabrique. Notre résultat dépendra de la manière dont on va courir pour récupérer le ballon. Il ne faudra pas faire les efforts n’importe comment", précise l'entraîneur. Être intelligent dans le placement pour faire déjouer des Lyonnais et profiter d'une fraîcheur supplémentaire. Quoique ! Car Nîmes est privé de sept joueurs dont cinq titulaires lors des deux premiers matches.

Sa vieille blessure au mollet s'étant réveillée, Lucas Deaux est forfait depuis mercredi. Romain Philippoteaux est lui écarté du groupe. Sollicité par le Stade Brestois après avoir essuyé un refus concernant une revalorisation salariale et une prolongation de contrat au NO, l'ailier gauche est perturbé par son avenir et cela se ressent dans ses performances. Son entraîneur a donc décidé de se passer de lui pour ce déplacement en attendant de trouver un issue à cette situation épineuse. Et puis ce jeudi, lors de la dernière séance le staff a souhaité préserver trois autres éléments. Pablo Martinez (adducteurs) qui ne s'est pas entraîné mercredi, Birger Meling, qui ressent une petite douleur au mollet, et Moussa Koné, qui s'est blessé à la cuisse à l'entraînement.

Antoine Valerio, indisponible trois mois après avoir été opéré des adducteurs et Sofiane Alakouch, victime d'une entorse à la cheville, étaient déjà forfaits. Kelyan Guessoum, Matteo Ahlinvi et Haris Duljevic font leur entrée dans le groupe, accompagnés des jeunes joueurs de la réserve Marco Majouga et Nassim Chadli, non professionnels et âgés de 19 ans. Sept absences qui nous offre donc un onze de départ modifié. Sans doute, Anthony Briançon va retrouver sa place en défense centrale au côté de Loïck Landre, associé à Florian Miguel sur le couloir gauche.

Sarr et Fomba titulaires ?

"Miguel, Sarr, Fomba me donnent du baume au coeur. Ils viennent s'entraîner avec beaucoup d'envie et d'entrain", avouait leur coach devant les médias. Certainement un indicateur puisqu'en plus du latéral gauche les deux milieux devraient être alignés avec Andrés Cubas dans un système en 4-3-3. Un retour inespéré pour le Sénégalais qui n'était pas désiré lors de la préparation estivale. Reste à savoir si Renaud Ripart va monter d'un cran ou rester arrière droit. Dans le deuxième cas, le trio offensif pourrait être composé de Zinedine Ferhat, Yassine Benrahou et de Nolan Roux. De retour après quinze jours d'arrêt pour cause de covid-19, l'attaquant semble impatient de retrouver pleinement le plaisir de jouer. Il n'est entré que dix minutes dimanche dernier.

"Il faut continuer comme ça mais s’améliorer dans la finition et un petit peu dans la concentration. Face à Rennes, si on demande pas tous le penalty, le quatrième but on ne le prend pas. C’est important pour la suite", analyse l'ancien Stéphanois. Ce dernier devrait occuper la pointe de l'attaque de la co-meilleure attaque de ligue 1 avec Rennes (7 buts marqués) et pourquoi pas faire admirer au public lyonnais son impressionnant tatouage de lion dans son dos. Un geste qui serait l'assurance d'un coup réussi au Groupama Stadium.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Reynet, Dias - Paquiez, Ripart, Briançon, Guessoum, Landre, Miguel - Cubas, Sarr, Fomba, Ahlinvi - Buades, Ferhat, Chadli, Majouga, Benrahou, Denkey, Roux, Duljevic. 

Le onze de départ probable : Reynet - Ripart, Briançon, Landre, Miguel - Cubas, Fomba, Sarr - Ferhat, Roux, Benrahou. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité