A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports GardUSAM

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce jeudi 24 septembre

Alakouch sera t-il encore nîmois dans quelques jours ? (photo Anthony Maurin)

L'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos !

NÎMES OLYMPIQUE

Alakouch sur le départ ? Le défenseur latéral droit nîmois, qui est dans sa dernière année de contrat, ne sera peut-être bientôt plus un Crocodile. Il a perdu sa place au profit de Renaud Ripart, Gaëtan Paquiez est un concurrent sérieux et l’arrivée du Niçois Patrick Burner le pousse un peu plus vers la sortie. Lors de sa seule apparition cette saison, Alakouch n’a joué que 35 minutes. Entré à la pause, il est sorti une demi-heure plus tard, en colère et surtout blessé. Malgré cela, les qualités du nîmois (22 ans) ne laisserait pas insensible un club de Ligue 2, qui le suivrait de près. Le défenseur, qui depuis 2016 est le titulaire dans le onze nîmois se retrouve pour la première fois en difficulté et son avenir se dessine peut-être aujourd’hui loin du stade des Costières.

USAM

Pour ce premier match officiel, Nîmes devra se passer de son pivot Rémi Salou (Photo AS Sportfoto / Soerli Binder)

Sans Salou et Hesham. Ce vendredi à 20h, l'USAM reçoit Limoges au Parnasse pour la première journée de Lidl Starligue. Plus de six mois après son dernier match officiel (défaite 39-29 à Paris, le 5 mars), Nîmes renoue avec la compétition. Pour cette reprise, le coach Franck Maurice peut compter sur un groupe de 15 joueurs amputé de Rémi Salou et Ahmed Hesham. Le premier est gêné par son mollet et les médecins n'arrivent pas à déterminer précisément la cause de ses douleurs. Ce jeudi matin, il a été contraint d'écourter la séance. Quant à Ahmed Hesham, il est toujours bloqué en Égypte pour renouveler ses papiers administratifs. O'brian Nyateu en a fini avec ses problèmes de coude et est fin prêt a en découdre. Un groupe qui a été testé avant la séance soit dans une période de 72h avant la rencontre comme le protocole l'exige. Compte tenu des restrictions sanitaires, la salle sera remplie à moitié avec environ 1 700 spectateurs prévus alors que le Parnasse peut en contenir jusqu'à 3 500.

Le groupe retenu : Desbonnet, Paul; Nieto, Poyet, Gallego, Nyateu, Dupuy, Minel, Acquevillo, Tobie, Kavticnik, Rebichon, Guigou, Tesio, Sanad. 

Le staff de l'USAM a déjeuné chez Jérôme Nutile, le chef cuisinier (debout) posté entre le sélectionneur Guillaume Gille et Franck Maurice (Photo USAM)

Le sélectionneur en visite. Ce mercredi, le staff de l'USAM a reçu la visite de Guillaume Gille, le sélectionneur de l'équipe de France nommé en janvier 2020, accompagné du préparateur physique Olivier Maurelli. Les deux hommes se sont déplacés à Nîmes pour un déjeuner de travail qui s'est déroulé chez Jérôme Nutile. Cette rencontre illustre la volonté des membres de la sélection de renforcer ses liens avec les clubs, en particulier ceux susceptibles de fournir des internationaux. Concernant la Green team, Michaël Guigou a forcément été au centre des discussions. Mais on imagine aussi que les noms de O'brian Nyateu et Rémi Desbonnet ont dû être certainement cités.

TENNIS

Benjamin Bonzi peut toujours rêver du tour principal de Roland-Garros. (Photo FFT)

Bonzi revoit Roland. Né à Nîmes et longtemps licencié à Anduze, Benjamin Bonzi (24 ans) est l'un des derniers Français rescapés des qualifications de Roland Garros. Classé 226e joueur mondial, le Gardois a éliminé le Tchèque Zdenek Kolar (3/6 6/4 7/5), 218e à l'ATP, au premier tour, avant de réaliser l'exploit contre le géant croate Ivo Karlovic (6/3 7/6), ancien 14e mondial aujourd'hui redescendu au 131e rang. Il ne restait donc plus qu'une marche à franchir à Benjamin Bonzi pour retrouver le tour principal de Roland Garros, qu'il a déjà connu en 2017. À l'époque, il s'était même qualifié pour les 32e de finale en battant notamment Daniil Medvedev, aujourd'hui solide membre du top 5. Pour gagner le droit de se frotter à nouveau au gratin du tennis mondial, Benjamin Bonzi devait se défaire d'un habitué de la terre battue : Roberto Marcora, 31 ans et 172e joueur mondial. Mais le match, prévu ce jeudi, n'a pas pu se dérouler, le jouant italien étant contraint de déclarer forfait. Il y aura donc un Gardois dans le tableau principal de Roland-Garros.

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité